Comment faire face au deuil ?

Dans le cas de la perte d’un proche,
une séparation, un divorce, une infidélité, …

Cliquez pour voir la vidéo

 

Vous avez perdu un proche (Conjoint, parent, enfant, ami, … ) ?
Vous faites face à une rupture amoureuse, un divorce, une infidélité ?
Les relations avec un ami se sont considérablement détériorées, et vous n’avez plus de nouvelles ?

Dans chacune de ces situations, vous êtes confronté à la problématique du deuil. Et comme vous pouvez le constater, cela n’est pas simplement limité au décès, à la perte d’un proche. En réalité on parle de deuil dès qu’il y a séparation, qu’il n’y a plus de contact, qu’on ne se voit plus.

Il y avait un lien, un investissement, une relation (positive ou négative d’ailleurs) qui aujourd’hui n’est plus.

Dans le cas d’un divorce, ou la découverte d’une infidélité, il y a également deuil parce que le lien, la relation avec mon conjoint ne pourra plus être comme elle était avant.

La toute première réaction (normale et nécessaire) face au deuil

Votre première réaction, quand vous n’êtes pas préparé, va être une réaction de déni : « ça n’est pas vrai », « ça n’est pas possible » ou « c’est une blague ? »

Cette réaction est normale et même nécessaire.

Elle permet à votre corps de se protéger face à cette nouvelle violente que vous venez d’apprendre.

Ensuite vous devez certainement ressentir énormément de tristesse. Et vous n’arrivez pas forcément à expliquer pourquoi.

Vous êtes également incapable de vous projeter sur l’avenir.
Incapable d’accepter la moindre sortie sympa avec des amis.
Il est difficile de vous réjouir des bonnes nouvelles de vos proches.

Et puis il y a la colère, qui parfois génère aussi de la culpabilité vis-à-vis de vous même : « j’aurais dû faire ça », « On n’aurait pas dû se fâcher », « Pourquoi ne sommes nous pas allés aux urgences plus tôt ? », « Qu’est-que j’aurais pu faire pour le sauver ? » …

Ou vis-à-vis de l’autre : « Pourquoi ne m’a-t-il pas écouté ? », « Tu n’avais pas le droit de me laisser seul », « Pourquoi m’as-tu abandonné ? »…

Quand il y a séparation dans un couple, les deux conjoints vont souvent se détester. Il y a une colère, parfois de la violence, parce que le deuil n’est pas encore bien fait.

Toutes ces réactions, ces questions que vous pouvez vous poser sont normales et font partie du mécanisme du deuil.

Mais très souvent les personnes confrontées au deuil restent bloquées à cette étape de la tristesse et ou de la colère.

Et c’est sans doute votre cas si vous êtes ici.

Cette colère et cette tristesse durent et vous rongent, et vous ne savez pas trop comment vous en sortir.

Vous aimeriez aller mieux, continuer à vivre votre nouvelle vie, refaire des projets, … mais cela n’est pas si simple.

Le premier danger dans le cas d’un deuil

Pour sortir de cette situation, on vous propose souvent des solutions qui ne sont malheureusement pas efficaces (Voir même nuisibles)

La première, c’est l’activisme. Vous vous plongez dans une activité démesurée pour tenter d’oublier ce qui vous arrive.

J’avais un couple il y a quelques temps qui avait perdu un jeune enfant. On était dans un deuil compliqué, parce que perdre un enfant c’est tout sauf naturel. C’est même révoltant. Et il y avait chez ce couple un profond traumatisme.

Face à cela, l’homme s’était plongé à fond dans son travail. Mais cela ne lui permettait pas de vivre correctement son deuil.

La colère et la tristesse, il la mettait sous le tapis en se noyant dans son travail. Il se disait que ça allait passer, mais ça ne passait pas …

Le problème c’est que l’activité, ça va bien un moment. Mais ça ne peut pas durer sur le long terme. Parce que cela demande une énergie beaucoup trop importante, et que cela en devient épuisant.

Heureusement pour cet homme, il n’a pas trop attendu pour venir et nous avons pu traiter son deuil.

Fuir le problème et fuir ce que l’on ressent n’est pas une solution. Il faut y faire face pour que le deuil se fasse.

Attention aux conseils de vos proches.

Ils veulent évidemment bien faire. Ils se sentent impuissants face à votre tristesse, et veulent vous trouver des solutions. Mais leurs conseils ne sont pas forcément toujours les plus appropriés.

Ils vous disent de sortir, de passer à autre chose, de penser à autre chose. Ils vous proposent plein d’activités pour vous changer les idées.

Le problème c’est que vous ne vivez pas votre deuil de la même façon que vos proches. Ils ne ressentent pas les mêmes choses que vous. Et ils essayent de plaquer sur vous des solutions qui ne sont pas adaptées pour vous (Même si cela a marché pour eux).

Ils projettent sur vous des solutions de ce que eux aurait fait. Mais ces solutions ne prennent pas réellement en compte votre problématique, ce que vous ressentez et là où vous en êtes actuellement.

Attention donc à ces solutions que les proches essayent de vous donner.

L’étape ultime : l’acceptation

Dans le mécanisme du deuil, il faut se laisser du temps. Il faut du temps pour aller vers la dernière étape du deuil : l’acceptation.

L’acceptation du changement.
L’acceptation de ne plus être la même personne.
L’acceptation de la disparation du lien affectif que j’avais avec cette personne qui n’est plus là.

C’est cette dernière étape du deuil qui fait que vous allez retrouver la tranquillité. Vous pourrez alors enfin vous projeter dans la lumière, avoir de nouveaux projets et ressentir cette euphorie intérieure qui vous dit : « C’est bon, je suis sorti de tout ça ».

Mais attention à ne pas vouloir réduire le temps, à aller trop vite. Le temps est incompressible, et il va être très différent d’une personne à l’autre.

Pour vous aider dans cette démarche, et vivre correctement votre deuil je vous propose un accompagnement  qui reprend toutes les étapes du deuil.

(C’est la même démarche que je fais avec les personnes qui viennent me voir en consultation)

Cette démarche est valable évidemment dans le cas de la perte d’un proche.
Mais aussi dans le cas d’une infidélité, d’une séparation de couple, de conflits parents/enfants, … et de toute situation qui va vous demander de modifier la relation que vous aviez avec un proche.

Vous allez pouvoir réaliser ce travail de deuil, de chez vous, et avancer à votre rythme. Au programme :

  • Vous allez vous rendre compte que beaucoup de choses que vous ressentez sont normales.
  • Vous allez être rassuré sur ce que vous vivez.
  • Nous verrons ensemble les différentes étapes normales du deuil (Et combien de temps prend en moyenne chacune de ces étapes)
  • Je partage avec vous des outils concrets pour arriver à traverser ces différentes étapes du deuil.
  • Les dangers et les tentations dans lesquels il ne faut pas tomber et desquels il faut se protéger.
  • Je vous explique comment vous protéger des mauvaises influences extérieures (Celles qui pourraient vous faire mal et vous blesser)
  • Comment comprendre toutes les réactions émotionnelles que vous allez ressentir pendant cette période.
  • Nous verrons les signes extérieurs qui vous permettront de vous repérer par rapport aux différentes étapes du deuil.
  • Les signaux d’alerte qui vous montrent que la situation est bloquée et qu’il faut faire quelque chose ;
  • Les signaux qui vous disent que c’est bon, vous en êtes sorti (Il y a énormément de personnes qui ne s’en rendent pas compte, et qui arrêtent le travail de deuil en cours de route)
  • Ce qui est normal et ce qui ne l’est pas en fonction de l’étape dans laquelle vous êtes.

Je vous guiderai donc dans toutes ces étapes du deuil pour arriver jusqu’à l’acceptation. Cette étape finale où vous serez libéré de ce poids de qui vous accable et où vous aurez retrouvé la sérénité.

Commencer maintenant

Qui suis-je?

Je m’appelle Camille Rochet, Je suis psychologue et thérapeute de couple, diplômée de l’école des Psychologues Praticiens de Paris, et enregistrée au répertoire Adeli sous le n° 78 93 15 9. (Liste officielle des professionnels autorisés à porter le titre de psychologue), membre de la Société Française de Thérapie Familiale.

J’ai déjà aidé plusieurs milliers de couples et de personnes, notamment à pardonner l’adultère, en consultation ou au travers de mon site Internet.

Je suis l’auteure du livre “Ma boîte à outils pour être un couple épanouichez Dunod, et j’interviens régulièrement dans les médias.

Témoignages et messages reçus :

Un immense merci! Vous avez été le déclic qu’il fallait afin que je passe à autre chose.

Pauline (*)

Un petit prix pour une grande efficacité !
Méthode très simple d’utilisation à la portée de tous. A utiliser à son rythme.

Vraiment ressenti de grands changements en moi car j’ai eu une autre vision des choses.
Cela fait tellement de bien de retrouver la sérénité et sa liberté intérieure !

Un grand MERCI ! Je n’hésiterai pas à vous recommander et à utiliser votre site si le besoin s’en fait ressentir.

Philippe (*)

Merci beaucoup pour cet accompagnement, j’ai vu les choses sous un autre angle.
Je suis très satisfaite de l’aide qui me fait prendre conscience de certaines choses.

Anne (*)

Vos conseils et vos explications m’ont permis de sortir d’un mal être qui durait depuis plusieurs mois.
Vos conseils sont précieux. Merci.

Nicolas (*)

Camille m’a beaucoup apporté dans le sens ou elle exprime clairement et simplement ce qui se concevait pour ma part mais que je n’arrivais pas à formuler clairement vu que dans une situation si difficile les émotions submergent les pensées. Elle permet de se poser et de prendre le temps d’analyser la situation, ses conseils sont précieux et avisés.
Merci Camille et beaucoup de bonheur pour vous.

Valentine (*)

Votre guide est très bien fait, facile d’accès et permet surtout de cheminer à son rythme. Dans ces moments douloureux de la vie, un soutien comme celui-ci est précieux.
Merci pour votre bienveillance.

Claire (*)

(*) Par soucis de confidentialité, les prénoms ont été changés

Pourquoi un accompagnement en ligne ?

Grâce à cet accompagnement, pas besoin de vous déplacer ! Vous faites le travail de chez vous, quand vous le souhaitez et surtout à votre rythme. Pas besoin non plus de pousser la porte d’un cabinet pour vous accompagner. Vous réalisez le travail par vous-même, ou en couple, sans l’intervention d’une personne extérieure.

J’aime beaucoup ce concept d’accompagnement en ligne parce que c’est moins formel. Je ne voulais pas « aller voir quelqu’un ». Là c’est plus simple et plus anonyme aussi.

Pascal (*)

Accompagnement suivi sur mon temps de trajet pour aller au travail, avec les enfants et la vie quotidienne, très pratique de pouvoir faire cela à distance.

Sylvie (*)

Mais si vous ressentez le besoin d’une aide extérieure, je suis évidemment toujours disponible pour vous aider et vous accompagner. Que ce soit dans mon cabinet, par skype ou au téléphone.

Maintenant, il est temps d’agir !

Il est toujours possible de se sortir d’une mauvaise situation. Vous méritez d’être heureux, et c’est ce que je souhaite pour vous. C’est le but de cet accompagnement.

Commencer maintenant