Je partage avec vous mon expérience de psychologue et thérapeute de couple

Comment sortir du piège de la dépendance affective ?

↓ Cliquez pour voir la vidéo ↓

Une situation qui touche beaucoup de personnes (Seules ou en couple)

La dépendance affective est une situation qui touche aussi bien les couples qui sont ensemble depuis un certain temps, que les couples qui viennent de se former. Cela touche aussi des personnes qui décident de se mettre en couple, mais ont du mal à avancer, à aller plus loin dans la relation. On la retrouve aussi chez des personnes célibataires qui peuvent avoir déjà vécu de nombreux échecs, et qui ont du mal à refaire confiance dans les relations.

Au départ, la dépendance affective est très gratifiante.
Vous êtes dans une relation très fusionnelle, vous vous sentez aimé(e) et vous aimez passionnément. Vous vous sentez comblé(e)

Mais au bout d’un moment, le rapport entre les conjoints se délite, parce que la vie à deux devient enfermante. Et la dépendance affective vient souvent mettre à mal la relation de couple.

On ne peut pas vivre paisiblement avec ces symptômes de la dépendance affective.

Il est très important de pouvoir en parler, de mettre des mots sur cette dépendance.

Cela va vous aider à retrouver confiance en vous, à vivre la vie de couple de façon beaucoup plus libre et sereine.

sortir de la dépendance affective

Les symptômes les plus prégnants de la dépendance affective

C’est d’abord cette difficulté à être séparé de l’autre, sans être tout le temps en contact avec lui (elle). Aujourd’hui, nous vivons dans un monde ultra connecté, avec des liaisons dans tous les sens. C’est une chance d’un certain côté, mais ça vient aussi renforcer cette pathologie du siècle qu’est la dépendance affective.

Parce que du coup on s’habitue à être toujours en lien, et « il faut » qu’on soit tout le temps en lien.

On peut se retrouver le soir après une journée de séparation en connaissant tout de la journée de l’autre, parce qu’on a été sans cesse en lien.
Si vous n’avez pas de nouvelles depuis plus de deux heures, vous vous dites : «  il (elle) fait autre chose et ne pense pas à moi ».

Et quand on se quitte pendant deux jours, il faut absolument s’appeler au moins une heure le soir pour être rassuré et tout se raconter.

Commencer maintenant

La dépendance affective rend la relation de couple étouffante

Finalement la relation devient étouffante, parce que vous avez du mal à vivre pour vous-même. Quand l’autre n’est plus là, son absence est pesante.
Et vivre pour vous-même, seul(e), c’est compliqué.

Vous ne savez plus tellement ce que vous aimez quand vous êtes seul(e).
Vous n’arrivez pas à mener les projets que vous voudriez faire par vous-même (sans forcément que l’autre soit moteur, ou vous accompagne).

Vous remettez en cause ce que l’autre vous pousse à faire et vous vous dites : ce n’est pas exactement ce que j’ai envie de faire, mais si je ne le fais pas, je risque de mettre à mal notre relation.

Au final, vous ne savez pas trop si vous êtes quelqu’un digne d’être aimé,
si vous pouvez vous faire confiance et si on va vous respecter.
Vous avez du mal à savoir exactement ce que vous voulez.

Il y a énormément de choses qui font que la dépendance affective vous enferme,
et vous empêche de penser par vous-même.

Vous pouvez avoir vécu plusieurs échecs amoureux à cause de cela.

Et au bout d’un moment vous vous sentez enfermé(e) dans la relation.
Ou l’autre, vous reproche de vous enfermer, de ne pas vous sentir libre.
Et pourtant vous avez l’impression de tout faire pour que l’autre soit libre,
d’agir de la meilleure façon.
Sans vous en rendre compte vous vous enfermez, et vous enfermez l’autre.

Là où ça devient embêtant, c’est que l’estime que vous avez de vous-même diminue.
Et la dépendance affective vient justement d’une blessure profonde de l’estime de soi.

Plus vous allez trouver des relations dans lesquelles vous avez la sensation de trouver quelqu’un qui vient vous combler totalement (qui répond à cette dépendance affective), plus en fait vous diminuez l’estime de vous.
Vous diminuez la richesse de votre personnalité.
Vous appauvrissez non seulement vous-même, mais aussi la relation, et les relations que vous pouvez avoir à l’extérieur.

Souvent les relations sociales extérieures s’amenuisent.
Vous avez moins de relations familiales aussi, vous êtes dans un système où le couple devient premier, où cet amour que l’autre vous porte devient vital, essentiel.

C’est évidemment très important d’avoir cet amour en couple.
Mais il ne doit pas devenir vital au point où vous vous détruisez si l’autre n’est plus tel que j’estime qu’il (elle) devrait être avec moi.

Le problème c’est qu’aujourd’hui on vous nourrit de plein de choses.
La société dans laquelle nous vivons est une société de consommation.
Quand je me sens un peu seul, quand je ne me sens pas bien, je vais sortir, aller au cinéma, m’acheter telle ou telle chose, parce que j’ai besoin d’être comblé.
Ou alors je vais aller sur les réseaux sociaux, où je suis valorisé(e) parce que je montre des photos de moi à tout le monde et on me dit « tu es très jolie », « canon », …
Je vais aller voir les photos des autres, mais cela vous fait du mal, parce que vous vous dites : « les autres sont super bien, et moi je ne suis pas bien à côté … »

La société essaye de nous combler, de faire en sorte qu’on ait plus tellement à vivre la solitude.

Et pourtant la solitude est importante.
Elle nous nourrit, elle nous construit.
Elle fait que nous enrichissons notre façon de réfléchir, de penser.
Elle nous permet d’avoir de nouveaux projets,

Il est donc essentiel de vous protéger de tout ce flux d’informations qui vous entoure.
Le risque est de tout projeter sur votre couple et d’attendre de votre conjoint qu’il vienne combler tous les petits manques que vous pouvez avoir.

Commencer maintenant

Dans un couple, peut-être que l’important n’est pas de vouloir rendre l’autre heureux, c’est de se rendre heureux et d’offrir ce bonheur à l’autre.
Jacques Salomé

Vous aider à sortir de la dépendance affective

Vous savez peut-être qu’aujourd’hui j’aide de nombreux couples à durer, et à vivre en couple, en étant libre intérieurement (Je ne parle pas d’une liberté extérieure où je fais ce que je veux quand je veux).

Il y a évidemment cette vie à deux (à trois s’il y a des enfants). Mais c’est aussi important d’avoir votre propre liberté intérieure, et de pouvoir vivre la relation de couple en enlevant les pressions qu’il peut y avoir.

En enlevant cette d’absence de sérénité, ces doutes, ces besoins sans cesse d’être en contact, d’être rassurés : « est-ce que tu m’aimes », « est-ce que tu es sûre que tu m’aimes », « mais ça fait trois jours que tu n’as pas dit que tu m’aimais ».

J’exagère un peu, mais dans une moindre mesure, il y a de nombreuses personnes qui sont sujettes à la dépendance affective.
Elles n’ont pas l’impression d’en souffrir, et par conséquent ne comprennent pas les répercussions que ça peut avoir sur leur couple.

Des outils et des exercices pour comprendre

Je vous propose aujourd’hui de faire un travail pour vous aider à comprendre d’où vient cette blessure que vous pouvez avoir, pour vous aider à comprendre d’où vient ce manque d’estime de vous et d’où vient cette faiblesse qui fait que vous êtes en demande excessive par rapport aux autres et particulièrement par rapport à votre conjoint.

Ce qui fait aussi que du coup vous êtes peut-être trop idéaliste dans les relations amoureuses et vous avez du mal à vous fixer, à trouver la relation qui vous convient.

Vous avez du mal à faire confiance et vous avez du mal à vous sentir vraiment aimé, valorisé, autant que ce que vous estimez devoir l’être.

Je vous ai donc rassemblé un ensemble d’outils pour que vous puissiez comprendre la dépendance affective.
Je vous donne des petits exercices à faire au quotidien, pour vous aider à vous poser les bonnes questions et prendre des bonnes résolutions.

L’objectif de ces exercices et de ces outils est de vous revaloriser, de savoir ce que vous voulez vraiment et de pouvoir enfin vous aimez vous-même tel que vous êtes.

Vous aurez ainsi moins besoin du regard des autres, moins besoin du regard de votre conjoint et de la reconnaissance extérieure qui parfois est trop importante (ce qui aujourd’hui vous déprime parce que vous ne recevez pas autant de reconnaissance que vous en auriez besoin).

Ces exercices vont vous permettre de vous retrouver, vont vous permettre de pouvoir vivre une relation de couple plus sereine, plus apaisé, avec moins de pression.

Vous vous sentirez ainsi plus libre et vous permettrez aussi à votre conjoint d’être plus libre.
En faisant ce travail sur vous-même, vous faites aussi un travail sur votre couple.
Vous allez améliorer votre relation de couple.

Donc n’hésitez pas à commencer tout de suite le travail. Ce n’est pas la peine d’attendre si vous sentez cette petite fragilité (que ce soit dans des relations amicales, dans des relations familiales, ou même au travail si vous avez besoin de beaucoup de reconnaissance à ce niveau-là)

Pour débuter l’accompagnement, cliquer sur le lien ci-dessous :

Pourquoi un accompagnement en ligne ?

Grâce à cet accompagnement, pas besoin de vous déplacer ! Vous faites le travail de chez vous, quand vous le souhaitez et surtout à votre rythme. Pas besoin non plus de pousser la porte d’un cabinet pour vous accompagner. Vous réalisez le travail de reconstruction après une trahison par vous même, ou en couple, sans l’intervention d’une personne extérieure.

J’aime beaucoup ce concept d’accompagnement en ligne parce que c’est moins formel. Je ne voulais pas “aller voir quelqu’un”. Là c’est plus simple et plus anonyme aussi.

Pascal (*)

 

voici ce que vous allez recevoir :

Vous allez avoir accès à une série d’enregistrements et d’exercices à réaliser.

Vous pourrez les écouter en ligne ou les télécharger sur votre ordinateur ou votre téléphone, pour les emmener avec vous. Vous pourrez ainsi les écouter librement dans les transports, dans votre voiture, là où vous voulez.

Attention : Pour que cet accompagnement soit efficace, il faudra être actif. Ecouter ne suffit pas, et je vous demanderai à certains moments de mettre l’enregistrement en pause pour passer à l’action. Vous aurez des petits temps de pause à respecter pour réaliser ce travail sur vous même et sur votre couple.

 

Témoignages de personnes que j’ai accompagné :

Tous ces témoignages sont extraits des résultats d’un questionnaire de satisfaction envoyé aux personnes ayant suivi un des accompagnements proposés sur le site. (Ces résultats spécifiques ne sont pas une garantie de résultat, ces derniers dépendant de chaque situation de couple. Les résultats obtenus dépendent aussi évidemment de votre investissement, et ce que je vous propose est tout sauf une méthode miracle)

Merci pour ce bel accompagnement qui m’a aidé à m’apaiser dans une période de crise très destructrice dans mon couple. J’ai pu me recentrer sur moi et retrouver de l’espoir que ce soit avec cet homme ou sans.
Votre voix et votre manière de parler sont très douces et très naturelles. J’ai beaucoup apprécié cette simplicité dans votre communication qui la rend vraie et sincère. Les exercices apportent beaucoup.
Merci beaucoup

Marion (*)

Je savais avoir quelques problèmes de dépendance affective mais en écoutant l’accompagnement, je me suis rendue compte que ce n’était pas qu’un petit problème, et qu’il était temps que je m’en penche sérieusement sur comment aller mieux!
Cet accompagnement m’a éclairé sur bcp de choses, m’a permis de faire des recoupements et de découvrir des pistes pour faire Face à ce souci! Satisfaite, j’enchaine maintenant avec comment reprendre confiance en soi ! J’espère du fond du cœur que cela va m’aider…! Mais grâce à vous, j’y crois! Merci!

Benoît (*)

J’ai trouvé cet accompagnement adapté. Les objectifs sont faciles à comprendre.
Je me suis reconnu dans ces descriptions, cela fait du bien de mettre des mots dessus et d’avoir des choses simples pour se recentrer sur soi.
Merci de ce temps

Yann (*)

Une vrai déclic, qui m’a permis de faire un pas de géant. Je re-ecoute très régulièrement les audio (très pratique car cela peut se faire partout) qui sont à la fois très simples à comprendre, et apportent de vraies réponses avec des exercices pratiques.
Je suis conquis !
Encore mille mercis, car cela m’a permis de vraiment accélérer dans mon développement personnel.

Stéphane (*)

Je suis ravie d’avoir pris cet accompagnement.
Je trouve les podcasts clairs et les exercices permettent de se rebooster lorsqu’ils sont faits avec rigueur.
Je n’ai pas fini l’accompagnement mais j’ai envie d’appliquer les exercices donnés au quotidien pour changer et devenir responsable de mon bien-être

Myriam (*)

Merci pour cet accompagnement de qualité, clair et efficace. Il permet de se recentrer sur soi et sortir ainsi du négativisme lié à la sensation de solitude.

Monique (*)

Un grand merci Camille. J’ai pu mettre un nom au comportement de mon mari mais aussi au mien.
Cela nous permettra d’avancer quelle que soit ma décision suite à la réflexion que je me donne… Merci

Julie (*)

(*) Par soucis de confidentialité, les prénoms ont été changés

Maintenant, il est temps d’agir !

Il est toujours possible de se sortir d’une mauvaise situation. Quelle que soit la votre actuellement, quelle que soit la gravité des crises que vous traversez, il est toujours possible de s’en sortir.

Vous méritez d’être heureux, même si par le passé vous avez traversé des crises graves.

Commencer maintenant

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Je m’appelle Camille Rochet, Je suis psychologue et thérapeute de couple, diplômée de l’école des Psychologues Praticiens de Paris, et enregistrée au répertoire Adeli sous le n° 78 93 15 9. (Liste officielle des professionnels autorisés à porter le titre de psychologue), membre de la Société Française de Thérapie Familiale.

J’ai déjà aidé plusieurs milliers de couples et de personnes, notamment à pardonner l’adultère, en consultation ou au travers de mon site Internet.

Je suis l’auteure du livre “Ma boîte à outils pour être un couple épanouichez Dunod, et j’interviens régulièrement dans les médias.

A quelle adresse faut-il vous envoyer cela ?

A quelle adresse faut-il vous envoyer cela ?

« Vos conseils et vos explications m’ont permis de sortir d’un mal être qui durait depuis plusieurs mois. Vos conseils sont précieux. Merci. »

Merci pour votre inscription !