Agir contre le Burnout avant qu’il ne soit trop tard

Comment sortir de l’épuisement (ou aider un proche à s’en sortir) ?

Cliquez pour voir la vidéo

Si vous êtes sur cette page, c’est que certainement vous touché personnellement par le burnout, ou que l’un de vos proches y est confronté.

Le burnout un sujet qui n’est pas simple.

Déjà parce qu’il n’est pas évident de dissocier le burnout d’une dépression classique (et même si chaque dépression est propre à chacun). Sur ce point le burnout a vraiment la spécificité en général d’être lié à une suractivité, un épuisement généralisé : que ce soit au niveau personnel (des mères au foyer peuvent être en burnout maternel, dans le sens où elles s’investissent énormément dans tout ce qu’elles font et qu’elles s’imposent : les devoirs, les tâches ménagères, … ) ou aussi évidemment au niveau professionnel (en entreprise ou chez les personnes à leur compte).

Finalement, cela brasse quelque chose d’assez général, tout en étant différent de la dépression classique.

Des solutions au burnout limitées et/ou qui ne vous conviennent pas

C’est vrai qu’aujourd’hui ce n’est pas simple de se sortir du burnout, et face à cela les réponses que la société vous apporte sont relativement limitées : « Il faut que vous arriviez à vous détendre », « Acceptez de vous coucher plus tôt », …

Ce sont des réponses relativement générales, qui relèvent du sens commun.
Elles ne sont pas fausses en tant que tels, ce sont des réponses qui sont justes.
Mais finalement ces réponses que la société ou vos proches vous donne ne vous satisfont plus.

Ce n’est plus ce que vous attendez, et vous avez la sensation que si vous répondez favorablement à ces solutions qu’on vous apporte, vous allez perdre beaucoup à côté. Et quand vous êtes déjà pris dans l’engrenage de ce burnout, vous ne savez plus très bien comment faire marche arrière.

Ce que vous faites, vous semble normal. Et vous pensez même qu’il faudrait en faire plus, parce que vous avez besoin de vous prouver que vous avez les capacités, les compétences.

C’est d’ailleurs tout l’enjeu du burnout : pourquoi finalement se met-on dans cet état ?
Pourquoi ne savez-vous plus dire non aux moindres sollicitations que l’on vous fait ?

C’est que vous êtes persuadé que vous avez plus de bénéfices à répondre positivement à ces sollicitations qu’à y renoncer.

Pourquoi vous pouvez repartir à 22h du travail ?
Parce que vous êtes persuadé que vous n’avez pas le choix.

Vous avez la sensation que finalement si vous ne le faite pas, vous perdriez tous les bénéfices, que vous détruiriez votre relation professionnelle, personnelle ou autre.

Et ce point est vraiment un enjeu capital dans le burnout.

En général l’entourage a du mal à vous comprendre.

Et vous pouvez avoir la sensation d’être pris en tenaille.

Parce que votre conjoint va vous dire : « Mais de toute façon tu réussis professionnellement, mais moi à côté je ne suis plus rien. Tu es en train de tout détruire familialement ». Ou inversement : « Tu fais les choses parfaitement à la maison, mais tu ne te rends pas compte qu’à côté tu n’as plus rien pour toi, tu es en train de mourir à petit feu ».

Dans le burnout, il y a plein de mécanismes comme ça qui se mettent en place.
Il y a vraiment une dissociation entre ce que vous vivez et ce que l’entourage vous renvoie.

Un épuisement personnel ou professionnel aux multiples facettes

Il est très important de comprendre (et c’est ce que nous allons étudier ensemble) ces différents phénomènes qui se mettent en marche.

Non seulement il y a un effondrement émotionnel.
C’est l’effondrement classique qu’on retrouve aussi dans la dépression avec plus d’envie, une sensation de mort intérieure.

Mais il y a aussi ce qu’on appelle la dépersonnalisation.
Fait dont on ne parle que très rarement et qui est pourtant un point essentiel. (J’ai d’ailleurs accentué énormément ce point dans cet accompagnement).

C’est ce désinvestissement que j’ai avec l’entourage.
Le conjoint ne comprend pas.
J’ai beaucoup moins d’envie d’aller fêter l’anniversaire de nos enfants, ou de m’investir pour recevoir des amis (même si je vois bien qu’on est un peu seul).
Je n’ai pas l’énergie nécessaire.

Ou alors, ce qui peut être encore plus choquant, c’est cette sensation qu’on ne sait plus trop à quoi l’on sert, même pour nos propres enfants.
Est-ce qu’on est vraiment essentiel pour eux, en tant que parent ?

Il peut y avoir toutes ces remises en question du lien avec les autres.

Tout cela s’accompagne aussi de ces intrusions que j’ai dans mon esprit, des problèmes de concentration, des problèmes physiologiques.

Je le répète, c’est important, même capital et je vous le répète tout au long de mon accompagnement : notre personne ne fait qu’un. Quand le corps ne fonctionne plus, l’intérieur de mon être est également touché : mon esprit, mon cœur ne fonctionne plus également. Et inversement, quand votre être interne ne fonctionne plus, le corps est en général le premier à suivre.

Nous sommes en tant qu’être humain une unité. C’est important de bien en prendre conscience. Parce que quand on touche à une partie de l’être humain, que ce soit le corps au niveau physiologique, l’esprit ou le cœur, tout le reste va aussi être impacté.

Je vais donc vous donner des pistes pour savoir comment vous y prendre.

En général se relever d’un burnout semble être une montagne infranchissable, parce qu’on a l’impression qu’il faudrait démissionner de notre travail, changer notre façon de vivre. Il faudrait tout revoir, tout changer, et cela évidemment vous fait peur.

Arrêtons ça, arrêtons.

Plutôt que de vouloir tout reprendre du départ, tout changer, au contraire, nous allons prendre les choses, petit à petit. Et vous allez voir qu’en faisant un simple petit exercice tous les jours déjà vous allez vous réapproprier votre corps. Et vous allez du coup avoir beaucoup plus de liberté pour vous réapproprier vos investissements émotionnels, psychiques, sentimentaux.

Nous allons voir ensemble toutes ces parties-là, qui vous composent, et qui participent à votre burnout (ou à celui de votre proche qui y est confronté). Je vais vous donner les outils pour pouvoir être de nouveau acteur de votre vie et sortir de ce qui vous semble être une impasse.

Aider un proche à sortir du burnout (ou se faire aider par un proche pour en sortir)

Dans cet accompagnement, je consacre aussi toute une partie aux conjoints / aux proches des personnes qui font face à cet épuisement généralisé.

C’est également essentiel parce que l’on peut vouloir aider un frère, une sœur, ou un parent (ce n’est pas forcément le conjoint) et que souvent l’entourage est désarmé. Il ne sait pas comment faire pour aider la personne qui vit un burnout.

Souvent les proches vont apporter des solutions qu’ils pensent bonnes, mais qui en réalité ne conviennent pas au proche qui est sujet au burnout.

Pourquoi ?

Parce que vous allez lui dire se reposer.
Vous allez lui dire de sortir.
Sauf qu’il y a plus d’envie, plus d’énergie chez les personnes qui vivent cette situation.

Et ça, en tant que proche, on a du mal à le comprendre. On a du mal à le voir, parce que nous nous avons cette énergie. Et évidemment on ne vit pas ce que vit l’autre.

Donc pour cela je vous donne aussi des moyens concrets pour être le mieux adapté à cette personne qui peut-être vit à vos côtés, ou que vous voyez, qui vous importe et que vous avez envie d’aider. Vous avez envie de savoir comment être avec elle, comment l’accompagner.

Dans certains cas, il va même falloir accepter de ne pas aider la personne sujette au burnout.
Parce que c’est parfois la meilleure réaction, et je vous indiquerai dans quels cas il faut agir ainsi.

Mais il me semble essentiel de vous accompagner, parce que vous avez un rôle important à jouer dans la sortie du burnout. Vous pouvez être aussi bien moteur, dans la volonté de l’autre à vouloir s’en sortir, comme être un obstacle sans vous en rendre compte. Vous allez amplifier la crise, là où vous pourriez simplement l’apaiser ou au contraire l’accompagner sans l’amplifier.

C’est pour ça qu’à chaque fois dans mes accompagnements, il y a une partie qui est pour le proche ou pour le conjoint.

Si c’est vous qui êtes sujet au burnout, n’hésitez pas à donner cet accompagnement à vos proches pour qu’ils puissent mieux vous comprendre, et donc être mieux adaptés. Pour qu’ils puissent être moteurs, ou tout simplement être un bon accompagnateur.

Des outils et des exercices pour sortir du burnout

Si vous vous sentez dans cette situation d’épuisement moral et psychique, ou si vous pensez que vous avez un proche qui peut être dans cette situation-là, surtout c’est le moment.

Ne tardez pas.

Je vous donne des outils concrets qui sont importants et avec lesquels vous allez pouvoir jour après jour réaliser des progrès. Vous verrez que ces progrès, petit à petit, vont vous amener sur de grandes choses.

Pour débuter l’accompagnement, cliquer sur le lien ci-dessous :

Commencer maintenant

Voici ce que vous allez recevoir :

Vous allez avoir accès à une série d’enregistrements et d’exercices à réaliser.

Vous pourrez les écouter en ligne ou les télécharger sur votre ordinateur ou votre téléphone, pour les emmener avec vous. Vous pourrez ainsi les écouter librement dans les transports, dans votre voiture, là où vous voulez.

Attention : Pour que cet accompagnement soit efficace, il faudra être actif. Ecouter ne suffit pas, et je vous demanderai à certains moments de mettre l’enregistrement en pause pour passer à l’action. Vous aurez des petits temps de pause à respecter pour réaliser ce travail sur vous même .

Pourquoi un accompagnement en ligne ?

Grâce à cet accompagnement, pas besoin de vous déplacer ! Vous faites le travail de chez vous, quand vous le souhaitez et surtout à votre rythme. Pas besoin non plus de pousser la porte d’un cabinet. Vous réalisez le travail par vous même, ou en couple, sans l’intervention d’une personne extérieure.

J’aime beaucoup ce concept d’accompagnement en ligne parce que c’est moins formel. Je ne voulais pas “aller voir quelqu’un”. Là c’est plus simple et plus anonyme aussi.

Pascal S. (Le prénom a été changé)

Mais si vous ressentez le besoin à un moment donné d’une aide extérieure, je suis évidemment toujours disponible pour vous aider et vous accompagner. Que ce soit dans mon cabinet, par skype / au téléphone, ou avec un membre de mon équipe.

Pour débuter l’accompagnement, cliquer sur le lien ci-dessous :

Commencer maintenant

Qui suis-je?

Je m’appelle Camille Rochet, Je suis psychologue et thérapeute de couple, diplômée de l’école des Psychologues Praticiens de Paris, et enregistrée au répertoire Adeli sous le n° 78 93 15 9. (Liste officielle des professionnels autorisés à porter le titre de psychologue), membre de la Société Française de Thérapie Familiale.

J’ai déjà aidé plusieurs milliers de couples et de personnes, en consultation ou au travers de mon site Internet.

Je suis l’auteure du livre “Ma boîte à outils pour être un couple épanouichez Dunod, et j’interviens régulièrement dans les médias.