Votre conjoint est-il un MONSTRE ?

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

Quelque chose qui ne cessera jamais de m’étonner, c’est quand, dans le cadre de mes consultations, je rencontre d’abord l’un des deux conjoints puis l’autre. Quand la description du conjoint, quand je le reçois seule, quand il me parle de son conjoint à lui, parfois je me dis mais en fait comment ça se fait qu’il ou elle ait pu se mettre en couple avec un monstre.

Souvent j’ai des descriptions de personnes qui ont tout de mauvais, et je me dis mais en fait devant moi j’ai quelqu’un de parfait qui a tout compris, qui sait très bien comment le couple fonctionne, tout ça, et puis alors le conjoint derrière oulalala ça a pas l’air d’être facile. Et en fait à chaque fois, et c’est pour ça que j’aime vous rencontrer à deux, j’aime avoir les deux personnes du couple, c’est que tout d’un coup je découvre une vision tellement différente de la réalité.

Je découvre un conjoint qui est pas si mauvais que ça, qui a peut-être des raisons d’être comme ça, ou qui avec le temps a mal compris certaines choses. Il y a des choses qui ne sont pas dites, qui n’ont pas été bien dites, et vraiment ce pour quoi je voulais faire cette vidéo c’était pour inviter à faire tomber les barrières entre vous, arrêtez de mettre en place des barrières qui au bout d’un moment font que vous ne voyez plus l’autre tel qu’il est, vous le voyez tel que vous l’avez dans la tête.

Parce qu’à force de barrières que vous avez monté, vous ne pouvez plus voir l’autre, vous n’avez plus accès à l’autre, donc vous marchez que sur l’idée que vous vous faites de l’autre. Et ça c’est très dangereux parce que l’idée qu’on se fait de l’autre n’est jamais la vraie idée.

Donc attention, essayez de faire tomber ces barrières, essayez de voir enfin l’autre comme quelqu’un qui a peut-être des raisons d’être comme ça, comme quelqu’un qui est peut-être en souffrance, comme quelqu’un qui a et je vais pas dire peut-être cette fois-ci, qui a des qualités, comme quelqu’un si vous l’avez choisi à la base c’est qu’il avait quelque chose.

Il vous a apporté quelque chose, il était différent de vous, il avait des choses que vous n’aviez pas. Et vraiment de faire en sorte de pouvoir enfin aller vers l’autre, aller vers la vraie connaissance de l’autre, avec le temps on marche sur l’idée que l’on se fait de l’autre.

Je vous invite donc de nouveau à aller comme au début de la découverte de l’autre, à aller vers ce qu’est l’autre.

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *