Arrivée d’un nouveau bébé dans la famille : prévenir la jalousie

Avoir un deuxième enfant est une grande étape dans la vie de toute famille. Une tout nouvelle organisation se met en place, mais l’une des préoccupations principales des futurs parents reste la réaction de leur ainé face à l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille. Va-t-il l’accepter ? En sera-t-il jaloux ? Devant toutes ces questions que vous vous posez sûrement, voici quelques réponses pour éclairer vos doutes et vous guider sur la marche à suivre pour que l’intégration du nouveau membre de votre famille se passe sans heurt.

Arrivée d’un nouveau bébé dans la famille : ce que votre enfant pourrait ressentir.

Jusqu’alors, votre ainé était le centre de toutes vos attentions. Pour lui, vous étiez toujours disponible, toujours présent pour répondre à la moindre de ses questions, au moindre de ses gestes. Cependant, avec l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille, une certaine forme de jalousie pourrait se mettre en place. Face aux attentions que requiert un bébé, vous aurez forcément moins de temps à accorder à votre ainé. D’où ce sentiment de jalousie, de rivalité, qui peut naître chez lui. De plus, le fait que vous sembliez plus attentionné envers votre nouveau né pourrait le faire se sentir abandonné, comme si vous le laissiez de côté. Et toutes ces émotions assez perturbantes pourraient le conduire à adopter un comportement bien différent de celui qu’il avait avant l’arrivée de ce petit frère ou de cette petite sœur : faire plus de bêtises ou mal se comporter, pour essayer d’attirer votre attention, ou être méchant, voire violent, avec le bébé, pour indiquer son rejet de ce nouveau membre.

Arrivée d’un nouveau bébé dans la famille : comment impliquer votre ainé.

Pour éviter tout cela, pour que l’arrivée de ce nouveau bébé se fasse dans les meilleures conditions, il vous faut veiller à impliquer votre ainé dans la vie de ce futur petit frère ou de cette future petite sœur. Commencez d’abord par lui parler de votre grossesse. Même si votre enfant ne sait encore rien du mécanisme de reproduction, il verra votre ventre grossir et n’aura aucun mal à imaginer un bébé y grandir. Les concepts de temps sont aussi très abstraits pour lui, donc essayez de lui parler de l’arrivée de ce bébé à une date qu’il peut reconnaître, comme Noël ou un anniversaire. Le prévenir aura déjà une portée bénéfique sur son futur comportement. De plus, une fois le bébé présent, faite-le participer aux changements de la vie familiale. Présentez-lui le bébé à la maternité, demandez-lui de vous « aider » à donner le biberon, faite-le participer aux jeux, etc. De cette façon, il n’aura pas l’impression de se sentir exclu. Et si vous le pouvez, pensez aussi à prendre du temps seul à seul avec votre ainé, ça lui rappellera que vous êtes toujours aussi là pour lui. Enfin, et même si ces réactions ne sont parfois pas celles que vous auriez espérées, respectez-les et expliquez-lui les choses calmement.

L’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille peut être un évènement assez bouleversant pour votre premier enfant et pourtant tellement enrichissant! Pour prévenir la jalousie que ce dernier pourrait ressentir, faites-le participer le plus possible à la vie de ce bébé. De cette façon, ce n’est pas un sentiment de rejet qu’il aura, mais une envie de protéger son petit frère ou sa petite sœur.

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je confirme !
    Extrait de la vie de tous les jours, il y a 35 ans et j’en ris encore :
    “Il ne faut pas donner de coups de pied à ta petite sœur, mon chéri !
    “Si, si, il faut lui donner des coups de pied !
    Autre :
    “Tu n’es pas gentil avec ta sœur, mon chéri !
    “Pourquoi ? Je ne lui ai pas donné de coup de pied !