Comment gérer le désaccord entre conjoints concernant l’enfant?

Si la vie de couple peut parfois mener les deux conjoints à se rendre compte que leurs points de vue divergent dans certains domaines, l’un de ces principaux domaines est celui de l’éducation des enfants. Mais comment gérer le désaccord entre conjoints quand il s’agit de prendre une décision concernant l’enfant ? Voici quelques éléments de réponse.

Gérer le désaccord entre conjoints : faire de la différence un atout.

Les choix concernant l’éducation des enfants reposent surtout sur la façon dont vous avez vous-même été éduqué. Que vous ayez apprécié l’attitude de vos parents et que vous cherchiez à la reproduire, ou, qu’au contraire, vous en ayez un très mauvais souvenir et que vous ayez donc décidé de faire tout autrement, vos prises de position sont liées à votre passé. Cependant, il ne faut pas vous laisser aller à la fatalité en abdiquant face à l’autre, ou en essayant d’imposer à tout prix votre vision des choses : vos différences peuvent devenir un atout. En effet, deux expériences de vie différentes amènent d’autant plus de chances de prendre les bonnes décisions pour votre enfant. Référez-vous tous les deux à vos expériences passées, et enrichissez-vous l’un l’autre de votre savoir. Il en ressortira des décisions éducatives réfléchies et d’autant plus intelligentes puisqu’elles seront fondées sur le vécu de non pas une, mais de deux personnes différentes.

Gérer le désaccord entre conjoints : ne pas laisser l’enfant en profiter.

Le point important à ne pas oublier lorsque des désaccords surviennent dans l’éducation de l’enfant, c’est de laisser l’enfant savoir qu’il y a désaccord mais que vous faites en sorte de trouver un accord. Votre enfant est peut-être jeune, mais il est assez malin pour comprendre qu’il y aura là une opportunité à saisir. Les « Moi je suis d’accord, mais c’est papa/maman qui ne veut pas ! » sont par exemple à proscrire. Le couple parental doit apparaître soudé devant l’enfant, sinon il y a risque que l’enfant en profite pour arriver à ses fins, pour arriver à la décision que lui voudrait obtenir. En effet, s’il sait que ses parents n’ont pas les mêmes opinions et que demander quelque chose en particulier pourrait les faire rentrer en conflit, il pourrait aisément décider de ne demander qu’à l’un des deux, selon la situation qui lui apporterait le plus de satisfaction. Et en plus de parvenir à ce qu’il voulait, cette façon de se jouer de vous ne peut être que mauvaise pour la suite : il ne doit en effet pas avoir le sentiment d’avoir tout pouvoir sur vous. Vous devez rester maître de l’éducation de votre enfant.

Si vous vous demandez comment gérer les désaccords entre conjoints pour prendre une décision concernant l’enfant, il suffit de discuter calmement de vos deux expériences pour aboutir à une option réfléchie et commune.

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *