Ces limites et cet espace vital à respecter dans le couple

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

Aujourd’hui nous allons parler de limites. Alors non pas les limites dans l’éducation, comme nous avons pu en parler fréquemment, mais de limite dans le couple.

Dit comme ça, vous pouvez avoir peur et vous dire : pourquoi parlons-nous de limite dans le couple ?  Vous pouvez avoir l’impression que le terme de limite est un peu dur, que cela enlève toute spontanéité dans la vie à deux.

En réalité, c’est très sécurisant de pouvoir sentir que votre conjoint respecte vos limites (Et inversement que vous respectiez les siennes)
En tant que thérapeute de couple, je trouve cela extrêmement important.
Parce que nous avons tous besoin d’un espace vital.

Quand quelqu’un vous parle d’un peu trop près par rapport à votre habitude, vous avez l’impression que l’autre empiète sur votre espace vital. Vous vous sentez envahi. Et vous ne savez d’ailleurs pas très bien comment réagir. Vous êtes inhibé dans vos pensées.

Dans le couple, c’est pareil.

Quand on vous parle en ne respectant pas vos limites, vous n’arrivez plus à bien réfléchir.
Et quand nous sommes inhibés dans nos pensées, nous pouvons avoir tendance à nous laisser dépasser par nos émotions, à générer de la colère, de l’énervement ou à se renfermer sur soi. Ce qui crée évidemment des distorsions dans le couple et des fossés qui font que l’on éloigne l’un de l’autre.

Je vous invite donc à bien respecter les limites de votre conjoint.
Et pour cela, évidemment, il faut bien connaître votre conjoint, et bien se connaître soi.

Je me souviens d’un couple où, au bout d’un moment lors de la séance, j’avais dit à Monsieur : “Est-ce que vous vous rendez compte que vous parlez avec un ton qui est fort, qui moi m’agresse un peu”.

Et lui de me répondre :  “Mais pas du tout. Je ne parle pas du tout fort. J’ai toujours parlé comme ça. Je ne suis pas du tout énervée”.

Et si au lieu de cela, je lui avais dit : “Mais vous êtes super énervés. Pourquoi vous parler comme ça ?”
Il se serait défendu et aurait répondu agacé : “Non, je ne suis pas du tout énervé”.

Parce qu’en réalité, il ne se rendait pas compte que son ton de voix, qui pour lui est naturel, était un peu intrusif vis-à-vis de l’autre. Ce ton, parce qu’il est fort, donnait la sensation d’être agressif, et justement de ne pas respecter les limites de l’autre (Ces limites dont vous pouvez avoir besoin).

En l’occurrence dans ce couple, c’est simplement le ton de la voix qui a généré beaucoup de désaccords dans la relation et de l’incompréhension. Parce que madame se sentait souvent agressée. Et lui ne comprenait pas sa réaction, parce que ce n’était pas du tout son intention.

Comme vous pouvez le constater, c’est quelque chose dont vous n’êtes pas forcément conscients. C’est quelque chose dont vous n’êtes pas forcément responsable, dans la mesure où vous ne vous en rendez pas compte.

En revanche à partir du moment où votre conjoint vous en fait part, et vous dit qu’il ne se sent pas bien quand vous êtes comme ça avec lui ou avec elle, c’est important d’en prendre votre responsabilité.

Vous devez opérer un changement pour pouvoir faire en sorte que votre conjoint se sente respecté.

Soyez bien à l’écoute de ce que votre conjoint peut vous dire, surtout quand il vous parle de ses limites. Parfois ça peut être simplement le besoin d’avoir un petit espace personnel. Et vous savez que c’est uniquement quand il sort de cet espace qu’il sera disponible.

Quand il y est, il n’est pas disponible. Ça peut être physique dans votre logement, ça peut être psychologique dans la façon de se parler, ça peut être émotionnel dans les mots, dans le ton. Ça peut être dans plein de choses différentes.

Mais c’est très important de prendre en considération vos limites, et celles de votre conjoint, pour vous sentir libre en couple et pouvoir agir ensuite beaucoup plus spontanément.

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *