Cette peur fréquente chez les couples qui ont traversé une crise

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

Après avoir traversé une crise de couple, il est courant de se sentir insécurisé. On a du mal à croire que l’on va être capable de retrouver un équilibre serein, un équilibre qui ne soit pas le même que celui dans lequel on était avant.

Parce que bien souvent, c’est cet équilibre qu’il y avait avant qui est venu généré une crise dans le couple. Et il y a eu un moment un point de rupture qui fait que ça ne fonctionne plus, et cela même si ça a pu fonctionner pendant plusieurs années.

Ce qui est compliqué c’est qu’évidemment dans un couple nous sommes deux. Et au moment où on a envie de créer une nouvelle relation, un nouvel équilibre différent, plus apaisé, les deux sont obligés de s’adapter à l’autre.

Et cela peut entrainer des crises assez importantes. Parce qu’en général, il va y en a un des deux qui va se dire que quand ils iront mieux, quand le couple ira mieux, c’est que de nouveau ils auront retrouvé la relation paisible d’avant.

Et souvent l’autre au contraire va dire : « moi ce côté paisible qu’on avait avant me fait peur. Parce que c’est cet équilibre qui nous a mené à la crise. Donc quand on parle de retrouver un côté paisible, j’ai une bouffée d’angoisse qui me dit : on va retomber dans la crise dans laquelle on était avant… »

Je me souviens d’un couple dans cette situation qui me disait : « moi, aujourd’hui, je ne supporte plus une promenade le dimanche. Parce que ça me rappelle l’époque d’avant, où j’avais l’impression que tout allait bien. Et ça nous a mené à la crise que nous avons traversée ».

En fait l’état d’avant, l’état dans lequel le couple était avant, et même les choses qui fonctionnait aujourd’hui font peur. Parce qu’on se dit, parfois inconsciemment : « J’avais l’impression que ça fonctionnait, et en fait ça ne fonctionnait pas »

Donc attention, après les crises, à être ouvert à vouloir revivre des moments paisibles comme regarder un film tous les deux, ou à se dire que l’on ne va rien faire ce week-end. Avant ça nous satisfaisait, on était content, on ne faisait pas grand-chose à la maison mais on se reposait.

Parfois il y en a qui me disent : maintenant je ne peux plus ne rien faire le week-end. Il faut que ça change, ça c’était avant. Maintenant ça va être différent. Mais sans vous en rendre compte nécessairement, vous allez insécuriser votre conjoint qui lui a envie de retrouver cette paisibilité.

Donc mettez-vous d’accord. Souvent, vous êtes sur des rythmes différents, des besoins qui sont différents. En vous mettant d’accord, en vous disant simplement : « là je suis bien avec toi, même si on ne fait rien. C’était comme ça qu’on faisait avant, mais avant aussi ça me plaisait, et ce n’est pas ça qui nous a conduit à la crise. »

N’ayez pas peur de retrouver ces moments qui étaient bons avant et qui le sont toujours. Je vous encourage aujourd’hui à essayer de les déconnecter de cette crise, pour que votre que votre conjoint puisse aussi retrouver ce qu’il connaissait avec vous et qui était positif pour lui ou pour elle.

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *