Comment gérer nos différends dans l’éducation de nos enfants?

Chacun des deux parents a sa propre opinion sur l’éducation de son enfant, par rapport à sa culture ou son mode d’éducation. Toutefois, il parait important que vous ayez tous deux une place égale vis à vis de votre enfant. Que l’un de vous ne soit pas plus légitime que l’autre, qu’aucun des deux ne soit discrédité.

Mesdames, vous avez souvent tendance à reprocher au papa sa dureté ou certains gestes vis-à-vis de l’enfant. Il est important de lui laisser sa place de père, de ne pas interférer ou de le blâmer parce que vous n’êtes pas entièrement d’accord avec lui. C’est votre droit, mais il faut aussi savoir lui faire confiance et chercher à partager son point de vue, au même titre que le vôtre.

Messieurs, le réciproque est vraie!

Vous devez tout d’abord vous faire confiance mutuellement sur ce que vous souhaitez inculquer à vos enfants. Ensuite, vous devez respecter les décisions de l’autre face à ces derniers, afin qu’ils ne partent pas avec l’idée que leur père ou leur mère ne sait pas bien s’occuper d’eux.

Vous devez, l’un comme l’autre, être capable de prendre des décisions concernant votre enfant, sans avoir besoin de l’approbation de l’autre, parce que vous êtes deux à avoir ce rôle et il n’y a pas de raison que l’un ou l’autre soit moins à même de prendre ces responsabilités.

L’éducation de votre enfant réside dans votre confiance mutuelle, alors vous devez être capable de vous soutenir et de partager ce rôle, de répartir les responsabilités et de vous maintenir aux règles que vous instaurez ensemble.

Tout d’abord, soyez sûrs d’une chose: votre enfant ressent lorsque les décisions que vous prenez pour lui sont pour son bien, même si sur le coup elles ne lui plaisent pas. Il saura aussi en profiter si vous vous laissez faire ou s’il sent que vous êtes hésitants. Alors maintenez votre place en tant que parents!

Pensez avant tout à vous mettre d’accord sur ce que vous souhaitez apprendre à votre enfant. Rappelez à votre conjoint vos propres principes et parlez de vos différents points de vue afin de trouver un terrain d’entente et de cohérence.

Pour être parent, on est forcement deux, pour l’éduquer, vous êtes également deux.

Il se peut que l’un d’entre vous ait plus de poids et de personnalité face à votre enfant, mais ce qui importe c’est d’être solidaire!

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *