Votre enfant peut-il être la cause de l’échec de votre couple?

Un enfant n’est jamais un appauvrissement, c’est toujours une richesse. Cependant, il marque aussi les étapes de notre vie et va influer sur notre histoire. Il peut aussi nous rappeler à jamais une épreuve qui nous blesse… Attention cependant alors à ne pas faire payer inconsciemment à votre enfant vos propres blessures.

Nombreux sont les parents qui reçoivent l’annonce de la grossesse comme une entrave  à certains projets et choix dans leur vie: affective, professionnelle et même matérielle. C’est souvent une première réaction qui est normale quand l’enfant n’est pas forcément attendu à ce moment-là. Il ne faut pas culpabiliser et se laisser le temps de se faire à cette nouvelle. Cependant, un enfant, même profondément désiré, va venir de toute façon bousculer toute votre organisation et va demander une nouvelle adaptation.

Parfois, sans le vouloir, vous allez lui attribuer la cause de l’échec de votre couple car depuis son arrivée votre intimité de couple se dégrade. Il y a aussi les cas de divorces douloureux où la présence même de votre enfant vous est insupportable. Ce dernier peut en effet ressembler trait pour trait à votre ex-conjoint et ainsi le simple fait de le voir peut raviver en vous une profonde blessure. Dans certaines situations, l’annonce de votre grossesse vous a poussé à vous installer définitivement avec votre conjoint, voire à vous marier. Or, vous réalisez aujourd’hui que ce n’était pas ce que vous souhaitiez et vous ne vous sentez pas bien dans votre couple…

Autant d’exemples qui montrent tous les enjeux qui peuvent se passer autour de l’arrivée d’un enfant dans votre vie. Si je parle de cela, c’est pour rendre conscient un phénomène inconscient qui peut faire beaucoup de dégâts. Il n’est pas rare que l’on fasse payer inconsciemment à notre enfant nos propres fautes et erreurs. J’avais reçu comme cela une maman qui me disait que la relation avec son fils aîné de 5 ans était terrible. Nous avons donc parlé de cela pendant des heures, pour enfin arriver à comprendre que ce petit être était arrivé au début de la relation de couple de ses parents, alors que ces derniers n’avaient pris aucun engagement l’un envers l’autre. Depuis, ils avaient décidé de se marier car pour eux ce n’était pas envisageable que cet enfant n’ait pas ses deux parents. Or, aujourd’hui, le couple traverse une importante crise. Ainsi, cette maman a pu se libérer de ce fardeau et comprendre que ce n’était pas son fils qui était responsable de l’échec de son couple. Elle a pu donc retrouver une relation avec ce dernier vierge de tout ressentiment.

Ce n’est pas évident de prendre conscience de cela mais l’aide d’une personne extérieure vous aide à ne pas culpabiliser. Cela peut vous pousser à vous poser les bonnes questions à chaque étape de votre vie et à prendre du recul sur vos croyances et idées reçues.

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Le conjoint toxique de Raquel, je connais d’autres cas de ce genre.
    Inversement, mes enfants me reprochent encore vivement aujourd’hui de ne pas avoir quitté ma femme à cause d’eux. Surtout le petit dernier (actuellement 27 ans)

  2. Parfois aussi, c’est “grâce” aux enfants et à la force qu’ils nous transmettent que l’on devient lucide sur ses propres priorités et que l’on trouve la force de prendre des décisions difficiles !
    Je ne sais pas si j’aurais “osé” quitter mon conjoint toxique sans la certitude que je ne voulais absolument pas que mes enfants grandissent dans une mauvaise image de l’amour. Je ne les remercierai jamais assez d’avoir contribué à me faire devenir la femme que je suis.

    1. Oui, tout à fait, vous avez raison. C’est très fort ce que vous dites. Je crois cependant qu’il faut faire attention à ce qu’ils ne se sentent pas responsables de ce qui se passe au niveau du couple car cela peut-être lourd à porter.