La leçon d’une patiente qui fait beaucoup de compétition

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

Je parlais avec une personne de mon entourage qui fait beaucoup de sport, et beaucoup de compétition.

Cette personne me disait : « Tu sais, finalement qu’est-ce qui fait qu’on réussit souvent une compétition ? C’est 10% d’entraînement sur le sujet propre, la technique du sport, et 90% de mental au moment de la compétition ».

En fait cette phrase m’a éclairé, et je me suis dit qu’elle avait complètement raison. Parce que dans les couples c’est finalement la même chose : 10% d’entraînement, et 90% de mental.

Pourquoi je vous dis ça

Parce que souvent, on a tendance, à tort je crois, à vouloir se focaliser sur le négatif et à vouloir améliorer ce qui ne va pas.

Quand je reçois les couples dans mon cabinet, c’est très net. Et c’est d’ailleurs tout à fait normal. Je leur pose toujours la question : « Qu’est-ce qui vous amène là en consultation ? ». Et évidemment, les gens vont se concentrer sur ce qui ne va pas.

C’est normal, sinon il ne viendrait pas.

Mais je crois que la démarche dans le quotidien, hors consultations, c’est justement de se concentrer aussi sur le positif. Il faut le chercher, le trouver et reconnaître le positif qui est déjà là.

À partir du moment où on a cette concentration-là sur le positif, vous êtes sur le bon chemin. Si vous vous dites que vous pouvez y arriver, que vous voyez que l’autre a du potentiel, alors vous êtes sur la bonne route.

Et pour cela, vous devez être conscient, non pas uniquement de ce que vous voulez, mais aussi de ce qui se passe chez l’autre. C’est seulement ainsi que votre mental sera prêt.

Dans une compétition sportive, vous allez observer les défauts de l’adversaire. Vous allez regarder aussi ses points positifs. Et plutôt que de vous dire : « il faudrait que l’adversaire soit comme ça », vous allez prendre en considération ce qui se passe chez l’adversaire pour vous y adapter.

Ça fait partie de l’entraînement.
C’est aussi beaucoup de mental pour y être prêt.

En compétition, vous devez être prêt à vous adapter à la réalité de ce qu’est votre adversaire. Plutôt que d’avoir un idéal dans la tête et de vous préparer à affronter cette idée que vous avez de votre adversaire.

Si vous êtes dans cet état d’esprit, évidemment vous courrez à l’échec.
Et par rapport à votre mari ou votre femme, c’est la même chose.

Comme à chaque fois, je vous invite à partir à la découverte de votre conjoint. Concentrez-vous sur ce que votre conjoint a de positif. Et pour cela, c’est justement cet état d’esprit, ce mental positif, qu’il faut adopter. Plutôt que de vouloir lutter contre la réalité, voyez ce que vous avez de positif, ce qui est bon dans votre relation de couple.

Ça va vous aider aussi à vous adapter à la réalité de ce qu’est votre conjoint et à tirer les points forts de l’autre pour arriver à améliorer votre vie de couple.

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *