Quand mes rêves s’opposent à ceux de mon conjoint

Certaines personnes, et c’est peut-être votre cas, ont l’impression d’avoir au sein de leur couple, deux rêves opposés. Cela rend le dialogue difficile avec votre mari ou votre femme difficile.
Parce que vous voyez la vie différemment quand vos rêves ne sont pas les mêmes.

J’ai envie de vous dire que c’est bien de ne pas avoir toujours les mêmes objectifs. Ce n’est pas un mal en soi.

Si au départ, vous vous êtes mis ensemble, la plupart du temps, c’est que vous y avez trouvé un intérêt et que cette différence de l’autre vous a amené quelque chose de positif.

Il est vrai qu’au fil des ans, cette différence peut vous poser des difficultés (d’autant plus lorsque l’on a des enfants). On peut ne pas être toujours d’accord sur leur éducation, etc.

Cependant, il est très important de faire cette étape de compréhension de l’autre. Il ne faut pas nier ce que l’autre pense. Si l’autre a des rêves, des idéaux différents des miens, il faut que j’arrive à les comprendre et à les accepter pour que l’autre se sente accepté tel qu’il est, avec ses différences.

Une fois que l’autre se sentira accepté (et que moi aussi, je me sentirai accepté par l’autre), vous allez pouvoir entamer une conversation ayant pour but de comprendre vos différences. Vous allez pouvoir chercher et trouver un moyen pour continuer à avancer ensemble.

C’est pour cela qu’il est nécessaire de commencer par accepter l’autre.
Sinon l’autre ne voudra pas entrer dans le dialogue.

Petite parenthèse : les hommes sont souvent lassés du fait que leurs femmes veuillent tout le temps leur parler. C’est très fréquent. Donc ne vous inquiétez pas si vous êtes dans ce cas-là. Il arrive aussi que, parfois, ce soit l’inverse.

Une personne qui ne veut plus communiquer avec l’autre, c’est souvent une personne qui se sent jugée ; qui a l’impression de n’être jamais à la hauteur, puisque quoi qu’elle fasse, elle n’arrive pas à rendre l’autre heureux.
Du coup, c’est très humiliant. La personne peut se sentir blessée. Et quand on est blessé, on n’a pas forcément envie de faire des efforts.

Alors, la première chose à faire si vous sentez que le dialogue avec votre conjoint est difficile, c’est qu’il comprenne. Qu’il voit dans vos mots, dans vos gestes, dans vos regards, dans vos actions, que vous acceptez ce qu’il est et que vous l’aimez dans sa différence.

Ensuite, la deuxième étape, c’est de lui expliquer que l’on aime sa différence, mais, comment faire pour trouver un point commun pour que vous aussi, vous vous sentiez acceptée dans votre différe

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *