Le point commun entre couple et musique !

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

J’aimerais partager avec vous une métaphore, indiquée un jour par un ami : la comparaison entre un couple et un orchestre de musique, ou plus précisément un duo musical. Je suis musicienne, donc cela me parle d’autant plus. Peut-être êtes-vous aussi musicien(ne) ?

Quand on fait un duo en musique ou lorsque l’on joue dans un orchestre, il faut énormément travailler sa partition, et prendre le temps de comprendre l’autre. Il faut du temps pour cerner les émotions de l’autre, se caler sur elles, pour avoir les mêmes émotions au même moment. Il faut aussi savoir quand ralentir pour que la nuance crescendo soit d’autant plus belle, plus marquante, après.

Ce sont des choses qui sont à travailler en couple. Cela demande une harmonisation ; cela nécessite de s’accorder. S’accorder non seulement pour éviter les fausses notes, mais aussi pour éviter de partir sur des tonalités différentes. S’accorder pour que la musique que vous allez faire ensemble durant toute votre vie s’améliore de jour en jour.

C’est à travers les répétitions que l’on arrive à s’améliorer, à faire ensuite un concert. N’oubliez pas qu’un concert a demandé des heures et des heures de travail auparavant ! Cela vaut autant pour la sexualité que pour la communication dans le couple, la connaissance de l’autre…

Cela demande aussi un travail personnel, sur sa « propre partition », avant d’estimer qu’il est possible de travailler avec l’autre, que l’on peut jouer/faire une musique en harmonie avec l’autre. Pour cela il est important de n’être pas que dans le duo, mais d’être aussi dans le travail personnel. Cela rejoint ce que je vous dis souvent : de ne pas être un couple fusionnel mais de développer vos propres talents, chacun, talents dont vous avez besoin.

Enfin, n’oubliez pas que l’arrivée d’un ou plusieurs enfants dans le couple équivaut à ajouter un nouvel instrument (ou plusieurs) : c’est un nouveau musicien que vous ajoutez dans le groupe. Cela demande beaucoup de travail et de temps pour arriver à connaître ce nouveau musicien et l’instrument dont il joue, lequel sera peut-être différent du vôtre ou de celui de votre conjoint. Il s’agit donc de parvenir à s’accorder d’abord à deux, puis à trois ou quatre (ou plus !) pour arriver à faire un bel orchestre, en intégrant les particularités de chacun.

Cela demande un grand travail mais cela en vaut la peine car ensuite c’est magnifique, une véritable symphonie !

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *