« Mon mari / ma femme a toujours l’impression que je l’agresse, que je lui fais la morale »

J’ai beaucoup de questions dans mon cabinet sur le sujet de la communication dans le couple.

Une des situations qui revient fréquemment (et à laquelle vous êtes peut-être confronté) est la suivante :

« Quand je parle avec mon conjoint, il a tout de suite l’impression que je vais l’agresser ; ou que je veux lui faire une leçon de morale. On n’arrive plus à se comprendre et de ce fait, on se renferme et on n’arrive plus à partager des choses, à bien communiquer ».

Voici deux astuces simples pour tenter d’y remédier :

D’une part, réfléchissez bien à ce que voulez dire avant de parler. Au choix des mots que vous allez employer. C’est capital. Et d’autre part, ne commencez pas votre phrase avec le « tu » qui donne un ton accusateur. Il s’agit de dire simplement : « voilà ce que moi, je ressens ».

Dans votre couple, il y a des choses qui sont essentielles pour vous, mais qui ne le sont pas forcément pour votre conjoint. (Et inversement des points essentiels pour votre mari ou pour votre femme qui ne le sont pas pour vous).

Ainsi vous pouvez dire : « J’ai la sensation que malgré le fait que je te dise que c’est important, pour moi, que tu fasses la vaisselle, tu continues à faire la cuisine, mais jamais la vaisselle. Cela m’attriste car J’ai l’impression que je n’existe pas pour toi, que tu ne me comprends pas ».

Je crois que c’est plus constructif de s’exprimer ainsi plutôt que de dire : « Voilà, tu as encore fait la cuisine, elle est dans un sale état, maintenant moi, je me tape le rôle de la bonniche qui va faire toute la vaisselle derrière ! ».

La nuance est subtile, mais il s’agit de changer de point de vue. D’orienter la discussion sur ce que vous ressentez, plutôt que d’accuser l’autre.

Au final, ce que vous souhaitez, c’est que votre conjoint reconnaisse cet amour qu’il a pour vous et qu’il s’excuse. Si votre conjoint reçoit juste une accusation et une agression, cela ne lui donne pas envie de comprendre ce que vous êtes en train de dire et d’aller dans votre sens.

C’est pour cela qu’il est important de ne pas donner de leçon de morale, de ne pas lui dicter ce qu’il a à faire. On peut lui expliquer que de notre côté, on a toujours appris que, lorsque l’on fait la cuisine, on fait la vaisselle aussi.

On peut ensuite lui demander de nous expliquer pourquoi, de son côté, ça ne lui semble pas forcément important de faire la vaisselle.

C’est un exemple vraiment banal, mais qui illustre bien les difficultés quotidiennes de bien des couples. C’est important que l’autre se sente compris, ou du moins, que vous ayez envie de le comprendre.

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *