Le mythe du bonheur en couple

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

J’ai reçu un jour une femme en burnout total, mais ce n’était pas tant lié à son activité professionnelle qu’à sa vie de femme et de mère de famille. Son burnout ne concernait pas seulement son travail mais aussi sa vie à la maison. Elle avait la sensation de tout faire à moitié, d’être nulle, de n’avoir rien de positif à faire.

Le travail que j’ai fait avec elle consistait à voir ce qu’elle faisait pour elle et à déterminer ce qu’elle parvenait à prendre en main sans attendre l’attention de l’Autre en retour. En fait il y avait une grande dépendance dans le couple, qui poussait cette femme à attendre beaucoup de son conjoint. Elle attendait notamment que son conjoint comprenne ce qu’elle ressentait et lui dise d’arrêter son travail ou telle activité.

Finalement, elle ne faisait pas sortir ce qu’elle avait au fond d’elle-même et, paradoxalement, elle était malheureuse que son conjoint ne parvienne pas à le découvrir lui-même.

La raison pour laquelle je vous en parle, c’est que cette histoire montre que l’on ne doit pas être dépendant de l’autre pour être heureux. C’est très important. L’Autre est complètement différent de vous et il ne peut pas comprendre tout ce que vous ressentez et tout ce que vous vivez. Quand je dis l’Autre, cela peut être le conjoint mais aussi les parents, les enfants, les amis…

Il est donc important de savoir ce que vous voulez, ce que vous ressentez comme étant bénéfique pour vous et de prendre les choses en main. N’attendez pas que l’on vous facilite la tâche, réalisez-le vous-même et prenez les décisions adéquates.

Je vous encourage à prendre un engagement envers vous-même, consistant à développer l’un de vos talents. Ou alors ce peut être un rêve que vous avez depuis longtemps et que vous commencerez à essayer de réaliser. Quelque chose que vous pouvez encore faire, qu’il est temps de faire. Si cela nécessite trois ans d’économies (pour un grand voyage par exemple), commencez dès maintenant, de manière à avoir les moyens de réaliser ce rêve. Vous n’aurez pas forcément davantage les moyens dans trois ans, c’est donc maintenant qu’il faut commencer à anticiper, en posant une pierre après l’autre pour construire peu à peu ce projet qui vous tient à cœur.

L’important est de regarder ce qui peut dépendre de vous aujourd’hui, et de prendre les choses en main.

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *