Ce qu’il faut absolument savoir pour le bienfait de nos enfants!

Que de débats sur les questions des punitions pour les enfants!! Certains parents n’ont pas le temps de s’occuper eux-mêmes de cette question car tous les deux sont pris par leurs activités professionnelles et laissent ce rôle à l’école ou aux personnes qui s’occupent de leurs enfants. D’autres trouvent que l’enfant, pour qu’il jouisse pleinement de son enfance, a besoin d’exploiter tous les domaines sans donner de limites. D’autres, au contraire, s’avèrent être trop stricts avec leurs enfants par peur de les voir intégrer un monde aussi vaste et incertain que le nôtre. Mais l’enfant a besoin d’équilibre qu’il n’obtiendra qu’en évitant les extrêmes, c’est-à-dire les attitudes trop négatives et autoritaires de certains parents ou trop libérales et négligentes d’autres.

Un enfant commet inévitablement des bêtises. Celles-ci peuvent être petites ou grandes, graves ou moins graves. Quelque soit le type d’erreur qu’il ait pu commettre, il doit le savoir. Les parents sont là pour le lui faire prendre conscience et l’aider à former sa propre conscience. N’hésitez donc pas à lui poser des questions de manière à comprendre le pourquoi de l’erreur pour ensuite lui donner des explications, voire une petite leçon de moral sur le mal qu’il a fait. En réfléchissant par lui-même sur ce qu’il a fait et grâce a votre aide, la leçon sera mieux assimilée! Mais attention, c’est un dialogue et non une négociation!

Cependant, dans certaines situations, la réprimande est une bonne chose car l’on est passé à un degré supérieur d’autorité et l’enfant le ressent. Il faut savoir vite arrêter l’enfant quand il dépasse les limites que vous pensez bonnes pour lui. La réprimande permet également à l’enfant de prendre progressivement conscience que l’on ne vit pas dans un monde où tout est permis, que la liberté rend heureux quand elle est bien utilisée! Et ce sont ces limites qui lui donnent des repères dont il a besoin pour grandir. Autrement dit, la réprimande est comme une barrière qui empêche l’enfant de se perdre sur son chemin. Il se sent alors inconsciemment sécurisé et protégé.

Si vous hésitez encore à réprimander votre enfant, c’est peut-être dû au fait que vous associez la réprimande à la violence et que votre enfant ne mérite pas cela. Détrompez-vous, papas et mamans! La réprimande n’a rien à voir avec la violence si elle est maîtrisée, mesurée et si les droits de l’enfant sont respectés. Au contraire, elle le rend plus fort, lui fait du bien et le prépare à affronter les aléas de ce monde. Pour que la réprimande soit efficace, il faut savoir l’utiliser au bon moment et avec les bons gestes et mots selon l’âge de l’enfant.

En un mot: la réprimande n’est pas une façon de se décharger de sa colère mais le moyens de guider son enfant sur la bonne route!

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *