Quand coucher mon enfant?

Le sommeil de l’enfant est très important, mais il sera différent selon l’âge. Effectivement, les besoins sont différents entre un nourrisson de 0 à 3 mois, un bébé de 3 à 6 mois, et l’enfant de 6 mois à 4 ans. A la grande question « quand coucher mon enfant ? », la réponse sera différente, mais étayera l’argument que le sommeil a une importance capitale dans la croissance, l’équilibre mental, psychologique et physique de l’enfant, quelque soit son âge.

Quand coucher mon enfant, de la naissance à environ 3 mois ? Pour un nourrisson, les éléments essentiels pour son bien-être sont : la nourriture, l’hygiène, l’amour, et le sommeil. Le bébé jusqu’à l’âge de 3 mois a un besoin de sommeil d’un minimum de 16 heures par jour, divisé en périodes de 3 à 4 heures. Les cycles de sommeil sont donc relativement courts puisque le nourrisson n’a pas encore de rythme jour/nuit. En outre, ce besoin de sommeil s’explique par le fait que les cellules du cerveau du bébé se développent beaucoup plus pendant qu’il dort que lorsqu’il est réveillé. Donc il est vraiment impératif de respecter les besoins de sommeil du bébé, soit quand il manifeste ce besoin en pleurant, ou encore dès qu’il s’assoupit dans les bras de papa ou maman.

De 3 à 6 mois, bébé commence à adopter son rythme jour/nuit. La période de sommeil pour la nuit peut aller jusqu’à 9 heures. Le corps de l’enfant a déjà beaucoup évolué et sa nourriture est modifiée, ce qui explique qu’il peut dormir jusqu’à 9 heures d’affilées. Cependant, l’enfant exprimera toujours ce besoin de dormir la journée avec une petite sieste le matin et une l’après midi. Son besoin est donc de 13 à 14 heures de sommeil par jour. Quand coucher mon enfant ? C’est dans cette période qu’il est important de lui imposer un rythme pour conserver les heures les plus importantes la nuit, surtout s’il faut le lever le matin pour l’emmener chez la nounou ! Les parents ont leur rythme de vie et il faut adapter le sommeil de l’enfant au quotidien de papa et maman. Coucher l’enfant entre 20 et 21 heures le soir est la meilleure solution pour qu’il puisse dormir 9 heures jusqu’à 5 ou 6 heures le matin. Pour les siestes de la journée, il suffit d’observer lorsque l’enfant s’énerve ou manque d’énergie : il ne faut donc pas attendre pour le mettre au lit.

De 6 mois à 4 ans, l’enfant va progressivement diminuer son rythme de sommeil de la journée et allongera la durée de son sommeil de nuit jusqu’à 12 heures. La structure du sommeil sera de plus en plus proche de celle de l’adulte. Ce rythme éveil/sommeil sera aussi orchestré par ses activités et sa nourriture.

Au-delà de l’âge de 4 ans, un enfant aura toujours un besoin de sommeil entre 9 et 12 heures. Si cette quantité de sommeil n’est pas respectée, l’enfant risque d’en subir les conséquences physiques, nerveuses, et psychologiques. Un enfant qui ne dort pas assez n’aura pas l’énergie suffisante pour ses activités scolaires et se retrouvera très vite en situation d’échec. Le cerveau se développant jusqu’à l’âge de 25 ans (multiplication des neurones), le sommeil joue toujours et encore ce rôle important dans son développement. Coucher un enfant à 19 heures le soir est donc l’idéal pour recharger les batteries en énergie et reposer son psychisme. Un enfant fatigué fait facilement des colères, peut avoir du mal à s’endormir tant il est excité. Comme l’adulte, il est moins maître de lui lorsqu’il manque de sommeil.

Tout cela pour vous dire que même si, en tant que parents, nous avons notre rythme et voulons profiter de nos enfants le soir, n’oublions pas que pour profiter de vous, ces derniers ont d’abord besoin de dormir. Respecter leur rythme c’est leur dire qu’on les aime. Alors n’attendez pas 22h que papa soit rentré pour les coucher! Réservez plutôt un bon moment en famille pendant le week-end ou un soir où vos horaires sont raisonnables. Cependant, cela n’empêche pas le petit baiser dans le lit, tout les soirs, de papa et maman, même si votre enfant dort déjà. C’est un rituel dont il est au courant, que vous lui rappelez chaque jour et qui lui fait du bien.

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *