Pourquoi ne dois-je pas toujours aider mon enfant?

Il y a une différence entre « aider » et « faire à la place de ». Si vous êtes toujours derrière votre enfant pour « l’aider » à mettre ses lacets, faire son sac… il peut le prendre comme message implicite: « tu n’es pas capable de le faire donc je le fais à ta place ». C’est donc plus qu’une aide, une attaque dans l’estime d’eux-mêmes et un obstacle à leur indépendance. Ils auront du mal à avoir confiance en eux, car ils auront l’impression que seuls ils ne peuvent pas y arriver.

« Attention », « touche pas ci, touche pas ça », « va pas trop vite tu vas tomber » sont tant de phrase qui font partie de votre quotidien dans les premières années de vie de votre enfant. Mais ce dernier grandit et ce genre de phrase reste encore bien présent: « tu devrais faire plutôt comme ça », « attends, tu vas faire une bêtise là », « laisse-moi faire »… et le risque est que petit à petit votre enfant se sente inutile et incapable car nous sommes toujours derrière lui pour le reprendre. Alors que faire ? Car si mon enfant ne s’en sort pas, je me dirai que je n’ai pas été à la hauteur, mais si je suis toujours derrière lui il ne sera jamais indépendant et m’en voudra de ne pas lui avoir laissé faire sa vie librement… Autant de questions que vous vous posez en tant que parents n’est-ce pas?
Comme tout, il faut trouver le juste milieu! Bien évidemment, votre enfant a besoin d’exemples, de points de repère. Simplement, vous devez faire attention car parfois vous avez l’impression d’aider votre enfant en faisant les choses pour lui, mais si vous analysez la situation, vous vous rendrez compte que c’est souvent pour vous que vous le faites, pour aller plus vite, pour ne pas perdre patience, pour pouvoir passer à autre chose… Or, l’enfant a besoin de temps pour décortiquer les étapes qui lui permettent d’arriver à son but. Il a aussi besoin de passer par des erreurs et de recommencer.

C’est pourquoi il faut savoir faire la différence entre « aider » et « faire à la place de ». Sachez que lorsque votre enfant vous demande de l’aide, c’est très souvent dans la seule optique d’avoir une présence, de capter votre attention, de passer un moment avec vous. Alors saisissez cette occasion et laissez-le expérimenter seul, sous votre regard bienveillant!

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 12.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

  1. Pardon pour l’erreur d’envoyer l’email ,je voudrais si vous avez un article sur l’éducation monoparentale( pour avoir des personnalités non perturbés et complètes.Et merci pour la votre collaboration.

    1. Bonsoir madame,
      Je prends enfin le temps de vous répondre! Merci pour votre commentaire qui peut aider bien d’autres parents dans votre situation. Car je vous rassure, vous n’êtes pas la seule et je comprends bien ce que vous décrivez. Oui, j’ai en effet fait une conférence sur l’éducation des enfants lorsque l’on est un parent seul. Je vous donne le lien sur lequel vous trouverez le replay pour réécouter la conférence: https://www.anoustous.com/accompagnement-psychologique
      N’hésitez pas à me poser vos questions si tout n’est pas clair.
      Merci pour votre confiance,
      Camille Rochet

  2. Bonjour madame Camille,merci pour tous votre articles que vous publier.Mon fils a 7 ans avec des difficultés à faire les choses.Il est trop lent et même à l’école ne finit jamais ses travaux.Malheureusement son père a fait tout à sa place quand il était petit maintenant j’essaye de récupérer ce qui a passer et de le pousser à faire tous seul mes vraiment c’est trop dur et il me demande toujours à faire à sa place et quand je refus commence à pleurer (maintenant nous vivons tous seul)et je sais pas comment faire pour le faire autonome et indépendant. si’l vous plaît est ce que l’éducation monoparentale est suffis

  3. bonjour Camille,

    merci pour cet article que j’ai lu avec interet. je rejoins parfaitement votre vision éducative dans l’aide à l’enfant. Paul Lemoine le souligne aussi très bien ds son livre (qui est notre référence éducative) TRANSMETTRE L’AMOUR.
    Je suis juste gênée par le mot « indépendance » que vous utilisez, car il est du devoir des parents de rendre l’enfant autonome mais surtout pas indépendant. Nous avons tous besoin les uns des autres, et devons accepter de nous rendre dépendants des autres. Par contre un enfant se doit de devenir autonome, car l’autonomie le fait grandir.
    Merci pour ce site!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.