Quel est le sens de ma souffrance?

Combien de personnes m’ont demandé une explication sur le sens de la vie, de la souffrance… Que répondre? Peut-on le comprendre? Comment accepter que tant de gens souffrent?
Cet hiver à été long et rude, le manque de soleil s’est fait ressentir…
Si vous êtes en train de traverser une période sombre de votre vie, cela va peut-être vous paraître un peu difficile à comprendre et pourtant essayez de vous appuyer dessus pour garder espoir, car oui, l’espoir, et surtout l’espérance, font vivre!
Suite à un décès dans votre famille, à une grave dépression, à une séparation douloureuse…. bref, à une grande souffrance, on a besoin de faire un retour sur soi, de devenir un peu “égoïste” pour un certaine temps, un peu enfant, pour recentrer son énergie, reprendre des forces et surtout retrouver un sens à la vie. La souffrance a un sens dans la mesure où elle nous permet de prendre du recul sur notre existence, de faire le point sur ce que l’on est actuellement et la personne que nous voulons réellement être. Elle nous permet parfois de prendre un tournant dans notre vie pour justement nous accomplir pleinement.
Une patiente, qui était en pleine dépression, m’a avoué qu’elle réalisait qu’elle cherchait toujours à être parfaite aux yeux des autres et ne pouvait alors supporter aucun échec. Cela était très fatiguant car il y a forcément des moments où nous devons nous montrer un peu plus faibles, nous devons avouer une déception, supporter un échec, et dépenser toute son énergie à se montrer tout le temps forte et parfaite l’avait conduite à une sorte de burn-out. Elle a ainsi décidé de s’ouvrir à une amie et de lui parler enfin en vérité. Elle lui a avoué qu’elle n’était pas si forte qu’elle le laissait paraître, qu’elle souffrait de ne pas avoir réussi à faire le métier qu’elle voulait… Elle s’est alors rendue compte que de parler comme ça, à cœur ouvert, permettait aux autres de s’ouvrir aussi, d’avouer leurs souffrances, petites ou grandes. Cela lui a fait un bien fou car elle a ainsi découvert de vraies amitiés et a fait une croix sur ses amitiés superficielles. Elles a aussi décidé de prendre plus de temps pour elle, pour faire ce qui lui faisait du bien, tel que des cours de chant pas exemple.
Cette petite anecdote vous permet de mieux appréhender ce que l’on peut faire de notre souffrance, alors même que cette femme était sur le point de mettre fin à ses jours. Sans la souffrance, nous ne pourrions pas autant profiter des moments de joie, de détente… C’est le contraste qui permet de faire ressortir les moments de bonheur et d’en profiter ainsi avec toute son intensité.
Ce sont ces moments de douleur qui nous permettent de nous rappeler que la vie est courte et que nous devons faire ce que nous désirons au plus profond de nous. Ils nous permettent de pas passer à côté de notre vie, de nous ramener à nous.
Sachez cependant qu’il ne faut pas hésiter à se faire aider. Il n’y a pas de mystère, on a aussi besoin des autres pour remonter la pente et une personne neutre, qui ne vous juge pas et qui a un recul suffisant peut vous aider à mieux comprendre ce que vous vivez et ce vers quoi cette souffrance peut vous mener pour retrouver le jour.
Souvenez-vous de cela: même si cela vous paraît utopique aujourd’hui, il y a toujours de la lumière au bout du tunnel.

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *