Quel rôle ne dois-je jamais donner à mon conjoint?

La vie en couple n’est ni l’union de deux copains ni l’union d’un patient avec son thérapeute!

Bien évidemment, les soucis, les problèmes concernant la vie quotidienne se discutent et se débattent à deux. Les décisions prises en commun engageront les choix de vie. Elles concernent aussi souvent le côté matériel. L’équilibre d’un couple tient bien évidemment par les échanges et les accords trouvés, sans domination de l’un sur l’autre.

Cependant, votre conjoint ne peut résoudre toutes vos difficultés! Il n’est pas plus omniscient que vous, même s’il peut avoir un regard extérieur intéressant. Mais, d’une part, il peut comprendre sans résoudre et, d’autre part, il n’est pas si objectif que cela étant donné qu’il partage votre vie! Le danger est de ressasser sans cesse les mêmes problèmes, que ce soit au travail, à la maison, un sentiment constant de malaise… Rentrer en larme tous les soirs à la maison sous prétexte de stress indicible au travail peut, au lieu de vous soulager, vous décourager car les réponses ou l’écoute de votre conjoint ne vous conviennent pas, et décourager aussi ce dernier qui se sent alors inutile… Il peut se lasser de ces soirées qui tournent toujours autour des mêmes sujets et finir par tenter d’esquiver ces conversations. Les signes annonciateurs d’overdose à détecter sont : la présence d’écouteurs plaqués sur les oreilles, les retards réitérés du retour au domicile ; les invitations intempestives de copains en soirée… Tout cela doit alerter celui qui ne va pas bien! Il y a donc un risque que votre vie de couple en prenne un coup!

De plus, votre conjoint peut aussi avoir des choses difficiles à exprimer et s’il ressent que vous n’êtes pas en mesure de l’écouter, cela peut l’empêcher de vous parler et le décourager à son tour d’aborder ses propres besoins… C’est alors le risque que vous n’arrivez plus à communiquer.

Ainsi, avant que tout cela ne tourne mal, une décision sage de trouver de l’aide extérieure s’impose. Parler avec un ou une amie ne peut être une solution sur le long terme, car nos amis ne sont pas non plus nos thérapeutes et ne sont pas très objectifs! Il faut une écoute extérieure, bienveillante et qui ne juge pas. Il n’y a pas de mal à se faire du bien et on ne peut pas faire dépendre des autres notre bonheur!

Même si l’on promet dans le mariage: « pour le meilleur et pour le pire », notre conjoint ne pourra jamais être notre thérapeute! Les professionnels spécialisés sont là pour ça! Ainsi, savoir éviter d’alourdir la relation entre conjoints par des peurs, des angoisses, un mal être quotidien… devient essentiel pour maintenir l’équilibre de votre couple! Sans renier la réalité et tout en étant sincère et vrai avec votre conjoint, apprenez à discerner le moment où ce dernier ne peut plus tenir le rôle de thérapeute que vous lui donnez…

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *