Attention aux problèmes de culpabilité en couple

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

Quelque chose qui je crois doit toucher tout le monde, tout le monde l’a déjà vécu au moins une fois, c’est la culpabilité. Alors qu’est-ce que la culpabilité ?

J’entends souvent des personnes qui me disent « je suis rongé par la culpabilité ; je n’arrive pas à me sortir de cette culpabilité ; je n’arrive pas bien à discerner mes émotions, tout ça ». Ce qui se passe c’est que la culpabilité c’est très positif, dans la mesure où ça nous permet de faire la distinction entre ce qui va m’amener vers mon bien à moi ou ce qui peut m’amener vers mon mal à moi, vers ma destruction. C’est cette espèce de petite conscience qui vous dit « attention, là tu fais ça, mais est-ce que c’est vraiment ça qui va te rendre heureux ? Est-ce que c’est vraiment ça qui va t’aider, qui va te permettre d’être bien ? ».

Le danger de la culpabilité dans le couple

Le problème de la culpabilité, et je dirais particulièrement en couple, c’est qu‘on peut être amené à porter des culpabilités qui sont enfouies trop fortes, et mal placées. Je vais vous donner un petit exemple. Si vous êtes avec votre conjoint, que votre conjoint tout d’un coup se sent mal. Vous savez, un petit passage dépressif, ou des problèmes au travail. Là, il arrive souvent que vous-même vous culpabilisiez de l’état de votre conjoint, comme si vous étiez responsable de l’état de votre conjoint.

Ce qui se passe du coup, c’est que l’on essaye de tout faire pour l’autre, mais on se rend compte que ce n’est pas forcément nous qui avons la solution, car tout ce qu’on essaye de mettre en œuvre ne marche pas. On voit que le mal-être de notre conjoint ne s’améliore pas, et qu’il ou elle est toujours dans cet état où ça ne va pas bien.

En fait, très souvent, j’observe que suite à un mal-être comme ça d’un des deux conjoints, je vais recevoir les deux conjoints, et les deux vont être très mal, comme si lorsque l’un s’effondre, l’autre doit également s’effondrer. Hors, ce n’est pas le cas. Je crois que c’est vraiment important d’arriver à tenir, d’autant plus quand l’autre va mal, pour nous nous protéger, nous préserver, et pouvoir apporter à l’autre ce qu’on peut lui apporter, mais non pas apporter à l’autre quelque chose qui n’est pas de l’ordre de la mission que l’on doit accomplir.

Ne vous laissez pas ronger par la culpabilité

C’est vrai que c’est important, et je le dis très souvent, on n’est pas thérapeute de son conjoint, on ne doit pas être sauveur de son conjoint, on doit être là pour l’accompagner, on doit être là pour le soutenir, pour être empathique, mais pas forcément pour arriver à le ou la guérir. C’est très important, parce que du coup, à force de vouloir combler l’autre, le rendre ou la rendre absolument heureuse et bien dans sa peau, nous on se met une pression qui fait que quand on voit que l’autre ne va pas bien, ce n’est pas forcément de notre faute. On a tendance à se dire que ça peut être de ma faute. Faites très attention à cette culpabilité.

Il y a des bonnes culpabilités qui vous permettent d’aller vers le haut, et il y a les mauvaises culpabilités. Ces dernières vous les verrez quand ça vous met dans un état mauvais, quand ça vous met dans une espèce de destruction. C’est important à ce moment-là de réfléchir pour savoir si je dois culpabiliser, ou est-ce qu’au final non et il faut que j’arrive à faire redescendre cette pression.

Bonne réflexion !

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Notre couple traverse une très grande crise après 27 ans de mariage et ma femme m’a dit que La flamme est éteinte mais nous sommes toujours ensemble et cela fait quelques jours qu elle m’a dit cela , mais en même temps et me donner l’impression de ne pas être sur , nous avons aussi une entreprise bien sûr actuellement vivons une période assez difficile financièrement , Salutations D Brasey

  2. Waw ,c’est formidable ,Mme Rochet ,vos articles ne me represententent que des chefs-d’oeuvre. Ils m’ont bouste,aide dans ma famille,dans mes etudes et dans mes conferences sur le couple .
    Vous etes super ,Tenez bon .
    Que Le Seigneur vous benisse au centuple,
    Please ,j’aimerais vous parler d’avantage ,svp,auriez-vous l”amabilite de me communiquer votre e-mail ?
    Orelien