Ces Fausses Croyances sur votre Conjoint

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

J’avais entendu une phrase qui me revient souvent en tête, et qui disait que finalement souvent ce ne sont pas les choses en tant que tel qui nous font peur mais l’idée que l’on s’en fait.

Alors ça porte à méditation, et je voulais vous transposer cette idée-là au niveau du couple.

Souvent ce n’est pas votre conjoint qui vous fait peur (quand je dis qu’il vous fait peur ça peut être peur dans la communication, qui vous fait peur dans ses critiques, qui vous fait peur dans l’organisation, finalement dans tout ce que vous pouvez partager avec votre conjoint),

… mais c’est plutôt l’idée que vous vous faites de votre conjoint qui vous fait peur.

Pourquoi ?

Parce que souvent, de façon très naturelle, plus le temps passe avec son conjoint, plus on a la sensation d’avoir une idée très claire de qu’il ou elle est.

Et au final ce qui nous fait peur c’est que notre idée ne va pas forcément évoluer dans le temps. On va mettre notre conjoint dans un cadre qu’on a formé, on a fait une définition immuable du conjoint. Et comme cette définition ne bouge pas ça nous fait peur.

Et j’entends souvent dans mon cabinet : « De toutes les façons, si je lui dis ça, je sais ce qu’il va me répondre. » ou « Si je lui dis ça, elle va me dire que ce n’est pas de sa faute » ou « Si je lui dis de prendre ça en main, je sais que ça ne sera pas fait ».

Autant de phrases qui révèlent justement cette fausse croyance que vous pouvez vous faire de l’autre, de l’idée que vous vous faites de l’autre. Et au final, vous vous empêchez de connaître vraiment l’autre. Vous vous coupez de la vraie connaissance de l’autre.

Parce que la connaissance de l’autre c’est réellement aller vers l’autre.
C’est vouloir aller découvrir l’autre.

Alors que si vous restez avec l’idée que vous vous faites de l’autre, alors vous restez dans votre propre subjectivité. Vous n’allez pas (plus) vers l’autre et c’est souvent là que les conflits dans le couple arrivent. Parce qu’il y a une forme de désespoir qui s’installe à cause de cette fausse image que vous vous faites de votre conjoint.

Je vous encourage à vraiment vous rappeler ça et de le garder bien ancrée dans votre mémoire.

Ne vous dites jamais : « ça il ne faut pas lui dire », ou « ça il ne faut pas le faire parce que l’autre va réagir comme ça »

Je pense qu’il y a des choses qui sont importantes à dire, importantes à faire, importantes à partager.

Vous devez toujours donnez la possibilité à votre conjoint de pouvoir bouger, de pouvoir aussi évoluer et changer. Parce que personne n’a envie d’être enfermé et de se dire qu’il ne pourra pas évoluer.

Donc surtout n’oubliez pas ça, et je vous rappelle cette phrase à vous redire souvent : « Ce ne sont pas les choses en tant que tel qui nous font peur mais l’idée que l’on s’en fait »

Et si je vous traduis ça au niveau du couple : attention, parce que souvent ce n’est pas votre conjoint qui vous fait peur, mais l’idée que vous vous en faites.

Donnez à votre conjoint l’opportunité de vous montrer que l’idée que vous avez de lui ou d’elle dans votre tête peut être évolutive, peut changer.

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *