Comment pardonner l’adultère et sauver son couple ?

Vous avez été confrontés à l’infidélité, vous souhaitez vous en sortir et vous ne savez pas par où commencer ? cliquez ici

Suite à l’infidélité de votre conjoint, vous êtes à la recherche de tous les moyens pour passer à autre chose. Vous auriez aimé que cette trahison ne soit jamais arrivée. Mais la réalité est là, et vous souhaitez en faire une histoire passée.

Évidemment vous vous doutez que l’étape ultime à atteindre c’est le pardon de cet adultère.
Mais le dire ne suffit pas.
C’est toute une démarche.
Qui prend du temps.

Vous allez avoir besoin de ce temps pour panser vos blessures et reconstruire votre relation.

La première étape du pardon de l’adultère.

Normalement, dans une relation de couple, les deux conjoints sont censés être sur un même pied d’égalité.

Mais avec l’adultère, quand l’un des conjoints vient blesser l’autre et interpeller le couple, tout d’un coup cet équilibre disparaît.

La relation dans le couple devient déséquilibrée.

C’est la sensation que j’ai quand je reçois des couples dans mon cabinet qui viennent pour guérir des blessures fortes qu’ils ont vécues. Notamment quand il y a adultère, il y a un important déséquilibre qui se met en place dans la relation.

Comme s’il y avait d’un côté la victime, qui aurait presque été parfaite.
Qui n’aurait rien à se reprocher.

Et de l’autre côté celui qui a été coupable, qui du coup devient presque le démon.

Vous voyez, quelque chose de très manichéen finalement.
Et le couple va alors faire face à un problème de hiérarchie.

Du fait de son statut de victime, le conjoint qui a été trompé, va être tenté de prendre le pouvoir dans le couple.
Tout va-lui être dû.

Comme si parce que tu m’as fait du mal finalement j’ai l’autorisation, moi de te dire tout ce que je pense sur toi. De t’exprimer tout le mal que je ressens pour toi, de te faire aussi du mal.

De t’enfoncer bien dans ce qui s’est passé, parce que l’on trouve cela légitime.

Comme si j’avais la légitimité de te faire du mal parce que tu m’as tellement blessé que finalement par rapport à la souffrance que je vis ce n’est pas grand-chose.

Comme si le conjoint qui a été infidèle a une dette envers l’autre.
Et cette dette donnerait le droit de faire du mal à l’autre.

Comme si la blessure (qui est réelle) justifiait que je prenne le pouvoir dans le couple.

Il est très important de lutter contre cette forme de disharmonie qui s’installe, ce problème de hiérarchie qui vient détruire l’équilibre du couple.

Vous devez faire en sorte de retrouver assez rapidement cette sensation d’un même pied d’égalité. C’est la première étape du pardon de l’adultère.

Qu’il y ait une victime, et qu’il y ait un coupable oui.
C’est important, que chacun soit reconnu dans son rôle.

Mais très rapidement, c’est important de retrouver un même pied d’égalité.
(Ce qui n’empêche pas que l’on continue à parler de la souffrance que l’on ressent s’il y en a besoin.)

C’est cela qui va vous mener sur le chemin du pardon de l’adultère et la voix de la guérison de votre relation.

Encore une fois il va falloir être patient. Tout cela prend du temps, et retrouver cet équilibre va nécessiter une période d’adaptation.

Mais en tout cas faites en sorte d’éviter un maximum cette dette.
Cela fait vraiment mal aux couples et cela ne vous aidera pas à aller de l’avant.

Vous avez été confrontés à l’infidélité, vous souhaitez vous en sortir et vous ne savez pas par où commencer ? cliquez ici

Les accompagnements pour aller plus loin :

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *