Quand la crise Personnelle se transforme en crise de Couple

Les accompagnements pour aller plus loin :

Transcription de la vidéo :

C’est quelque chose que je peux constater dans beaucoup de consultations.
Que ce soit aussi bien en couple, en individuel ou bien même dans l’entourage, quand on traverse une crise personnelle.

On passe alors par plusieurs étapes. Au départ, je reconnais que je ne vais pas très bien.
Je sais pas pourquoi je ne vais pas très bien, mais je ressens en tout cas que je ne vais pas très bien.

Et puis le temps passant je réfléchis et je me dis en fait je ne suis pas bien quand je suis avec toi, quand je suis à la maison, quand on est ensemble, quand on est en couple.

Je me rends compte que j’ai de plus en plus besoin d’être seul. Qu’on ne soit plus ensemble. Ça commence à glisser doucement.

On passe du : « je ne vais pas bien » à « je ne vais pas bien quand je suis avec toi », ou « on ne va plus bien ensemble »

Et enfin on passe à la troisième étape qui est de dire : « je ne vais pas bien à cause de toi ».

Faites attention à cela, c’est l’étape la plus dangereuse et que je vois malheureusement énormément.

C’est notamment très courant au moment de la crise du milieu de vie : je sens que j’ai envie de changer un peu, que ce soit aussi bien de mon corps, au niveau professionnel, au niveau personnel

J’entends parfois des patients me dire : « Maintenant, je peux vivre dans trente mètres carrés. Ça n’a pas d’importance. Je n’ai plus besoin d’avoir le bel appartement qu’on pouvait avoir avant. »

En fait, cette crise personnelle glisse tout doucement et devient comme un reproche vis-à-vis de l’autre : « c’est à cause de toi que je ne vais pas bien, puisque quand je suis seul je vais bien »

En réalité, je crois que ce n’est pas ça, ce n’est pas vrai. Parce que j’ai le droit d’aller mal, j’ai même le droit d’aller mal avec l’autre, avec la présence de quelqu’un d’autre (en l’occurrence la présence de mon conjoint), même si l’autre n’a rien changé et n’a rien fait pour que j’aille mal.

Et pourquoi c’est dangereux ?

Parce que je m’enlève ma part de responsabilité. En fait j’ai un côté assez facile, qui me facilite la vie de me dire que c’est à cause de toi que je ne vais pas bien.

« Quand tu n’es pas là je vais bien », donc finalement je t’ai exclu et moi je me sens bien.

Sauf qu’attention.

Parce que j’observe effectivement qu’au départ on a cette sensation en effet d’être libéré.
Mais ça ne dure pas…

Je me rends compte que finalement ce mal-être vient au départ d’une espèce de boulimie d’occupation qui m’empêche de penser.

Et après je me retrouve réellement seul, et là je réalise que ce n’était pas à cause de l’autre que j’allais mal. Parce que ce mal-être, je continue à le ressentir, même si j’ai fait des choses qui semblaient m’aider à aller mieux.

Donc attention à ce glissement entre : « je ne vais pas bien avec toi, nous n’allons pas bien ensemble » et « c’est à cause de toi que je ne vais pas bien ».

Je crois que vous pouvez reconnaître qu’ensemble vous n’allez plus bien.

Et ça, dans ces cas-là, dans ces moments-là, où vraiment vous sentez une impasse, faites-vous aider.

Parce que je crois profondément qu’on peut se sentir libre, qu’on peut passer une crise personnelle sans forcément aller mettre à mal le couple.

Peut-être que le couple doit être un peu mis de côté à un moment donné. Mais tout en étant respectueux, tout en continuant la construction à 2. Et malgré tout en me concentrant peut-être parfois un peu plus sur ce renouveau individuel que la crise nécessite de faire.

Mais attention n’allez pas trop loin.

Essayez déjà d’aller mieux vous-même sans forcément aller impliquer l’autre dans ce mal-être que vous avez. Et après faites-vous aider au niveau du couple.

Mais ne grillez pas les étapes et surtout ne faites pas ce glissement trop rapidement.

Rejoindre mes 15.265 contacts :

Dites-moi à quelle adresse vous souhaitez recevoir toutes les nouveautés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour.
    Quand je vous écoute, j’ai l’impression que vous parlez de mon épouse..
    Depuis un mois notre couple est en crise.
    Elle a eu une aventure l’année dernière.
    J’ai décidé de pardonner mais ce n’est pas simple.
    Elle a explosée d’un coup..
    Je ne sais plus trop quoi penser car je n’arrive pas à comprendre son attitude.
    Nous vivons toujours ensemble, dormons ensemble et discutons de tout, mais il n’y a plus de contact physique (câlins, bisous..) et notre complicité à disparue.
    Elle me dit qu’elle n’arrive pas où n’a pas envie. C’est comme une forme de rejet.
    C’est très platonique en fait.
    Elle veut être seule mais parle de projets futures ensemble…
    Aujourd’hui elle veut se donner du temps pour savoir si elle souhaite sauver notre couple…
    Je consulte une terapheute mais elle refuse..
    Je suis en position d’attente pour le moment mais je ne pourrais pas accepter cette situation longtemps… Vivre une relation de ce type n’est pas du tout ce dont je rêve..
    Merci.